Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Je ne suis pas un monstre de Maryline Gautier

Maryline Gautier
  Kidnapping
  Je ne suis pas un monstre

Je ne suis pas un monstre - Maryline Gautier

Mère castratrice
Note :

   Mathieu Grimaud est le narrateur de cette histoire. Brillant étudiant en économie, il n'a pourtant suivi ce cursus que par la volonté maternelle. Il faut dire que Mathilde Grimaud, sa mère est une femme forte : présidente d'entreprise, ex-ministre. Pas d'amie sauf Irène sa collaboratrice depuis trente ans, Mathilde a négligé son fils et continue de le négliger. Lui, tente de se construire, n'ose pas lui avouer son homosexualité, parle de lui présenter une petite amie. Dans cet univers des grands de ce monde, entre l'hôtel particulier de la rue Montaigne, les domestiques, tout semble feutré et pourtant la violence est bien là.
   
   J'ai lu et beaucoup aimé le premier roman de Maryline Gautier, Kidnapping. J'avoue une certaine, non pas déception, mais plutôt hésitation quant à donner un sentiment définitif sur ce dernier roman. Si certains passages m'ont semblé longs et mal construits voire un peu prévisibles, d'autres m'ont particulièrement plu. Disons que j'ai trouvé ce livre inégal, déséquilibré. L'intrigue, car intrigue il y a n'est pas nouvelle, elle peut même faire "déjà lue". Néanmoins, les personnalités diverses lui donnent de la profondeur, de la puissance. C'est l'opposition entre Mathilde, femme volontaire et forte, pas aimante du tout, auto-centrée et Mathieu, pas à l'aise en société, mal dans sa peau, ne pouvant pas vivre ses amours homosexuelles au grand jour, ne s'aimant pas, ne se trouvant pas beau alors qu'il l'est indubitablement, qui est le véritable intérêt de l'ouvrage. Et Irène, la collaboratrice effacée, et Teddy, l'ami de Mathieu, puis d'autres personnages secondaires : les domestiques, les collègues de Mathieu lorsqu'il fait son stage dans l'entreprise de maman, les femmes et surtout le nouveau directeur dont il tombe amoureux ; Graham également, l'amoureux de Mathilde qui tente de lier une relation avec son futur beau-fils.
   
   Il m'est assez difficile de dire ce qui ne m'a pas convaincu totalement dans ce roman. Je suis allé jusqu'à son terme, sans problème, la fin étant très nettement au-dessus du départ un poil laborieux. Ne vous laissez donc pas décourager par les premières pages et insistez, la récompense est au bout.
   yv

critique par Yv




* * *