Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Dynamiteur de Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson
  L'étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde
  Le pavillon sur les dunes
  La Magicienne
  Le Maître de Ballantrae
  La Bouteille endiablée
  Dès 09 ans: L'île au trésor
  Intégrale des nouvelles
  Le Club du suicide
  Voyage avec un âne dans les Cévennes
  Un mort encombrant
  Le Mort Vivant
  L'Hercule et le tonneau
  Un mort en pleine forme
  Le grand Bluff
  Ceux de Falesa
  Dès 07 ans: Petit jardin de poésie
  Markheim suivi de Janet la revenante
  Le Dynamiteur
  L'Île au Trésor

Grand voyageur, Robert Louis Stevenson est un écrivain écossais né en 1850 à Édimbourg et mort en 1894 dans les Samoa d'une crise d'apoplexie.


L'écrivain japonais Nakajima Atsushi a consacré un roman à Stevenson : "La mort de Tusitala".

Le Dynamiteur - Robert Louis Stevenson

Ça va sauter !
Note :

   1885 : Dans un café londonien le "Divan fumoir bohémien" trois amis désargentés et au chômage, se retrouvent : l’un d’eux Paul Somerset, voyant dans les annonces du Standard qu’un individu louche est recherché dont on donne la description, propose de se faire détective pour toucher la récompense ; ses deux comparses Chaloner, et Desborough y sont peu enclins. Chacun d’eux promet pourtant de se jeter dans la première aventure qui leur échouera.
   
   Chaloner va aider une jeune fille qui vient de s’échapper d’une demeure après une forte explosion : elle va lui demander son aide, et lui raconter une histoire incroyable mais fort dramatique à propos de sa jeunesse dans l’Utah aux prises avec de terribles Mormons qui auraient fait tuer ses parents, et l’exécuteur auquel elle tente de se soustraire…
   
   Paul Somerset, sera lui approché par une vieille dame fantasque qui lui confie son hôtel particulier dans lequel il ne se contente pas de loger mais qu’il va louer à un individu étrange et dangereux avec lequel il se lie pourtant d’amitié…
   
   Desborough a pour voisine une belle jeune femme, qui lui raconte être née à Cuba d’une mère esclave et d’un père poursuivi ; narre sa fuite éperdue au milieu de grands dangers (jungle, serpents venimeux, maître impitoyable, sorciers sacrificateurs…) avant d’être devenue réfugiée à Londres ; elle est en possession d’une boîte contenant paraît-il tous ses bijoux…
   
   Ce roman est d’une lecture agréable, pleine de fantaisie et d’aventures ; il est à prendre au second degré ! En dépit de récits horrifiques, l’humour domine, et si le lecteur prenait tout au sérieux, il trouverait que les anarchistes ne sont que de vrais gamins et les Mormons extrêmement dangereux !
   
   D’après Wikipeadia, Stevenson aurait écrit ce roman avec son épouse Fanny, ce qui explique la présence de trois femmes comme personnages principaux.
   
   On peut aussi lire la préface de Dominique Fernandez, mais après lecture du roman, car cette préface suppose la lecture complète.

critique par Jehanne




* * *