Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dans l'ombre de Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason
  La Voix
  La femme en vert
  L'homme du lac
  Hiver arctique
  La Cité des jarres
  Hypothermie
  La rivière noire
  La muraille de lave
  Étranges rivages
  Le livre du roi
  Le Duel
  Les nuits de Reykjavik
  Opération Napoléon
  Le lagon noir
  Dans l'ombre
  La femme de l'ombre

Arnaldur Indridason est un écrivain islandais né en 1961 à Reykjavík.
Diplômé d'histoire, il fut journaliste, scénariste, critique de cinéma avant de vivre de ses romans policiers.


Ordre réel des romans de la série du commissaire Erlendur Sveinsson
("réel" car la traduction ne s'est pas faite dans l'ordre)

1- Synir duftsins (1997) - Inédit en français

2- Dauðarósir (1998) - Inédit en français

3- Mýrin (2000)- La Cité des Jarres

4- Grafarþögn (2001) - La Femme en vert

5- Röddin (2002) - La Voix

6- Kleifarvatn (2004) - L'Homme du lac

7- Vetrarborgin (2005) - Hiver arctique

8- Harðskafi (2007) - Hypothermie

9- Myrká (2008) - La rivière noire

10- Svörtuloft (2009) - La muraille de lave

11- Furðustrandir (2010) - Étranges rivages

12- Einvígið (2011) - Le duel

13- Reykjavíkurnætur (2012) - Les nuits de Reykjavik

Dans l'ombre - Arnaldur Indridason

Tome 1, mise en place
Note :

   "Ceux que j'ai vus ? Il y avait un Anglais, répondit le voisin, sûr de lui. Un soldat britannique... mais il n'était pas le seul... je... je n'en sais pas plus, vous savez. Ma voisine du dessus, celle qui a vu Vera se sauver comme une voleuse dans la nuit, eh bien, elle nous a dit qu'elle était partie avec un Anglais. Un soldat britannique. Enfin, un de ces militaires. Bref, elle s'est trouvé un soldat."
   

   Premier volume d'une trilogie, Dans l'ombre se déroule en Islande, en 1941. L'île est occupée par les Britanniques et les Américains, ce qui amène des changements considérables dans le quotidien des habitants. Tous ces jeunes hommes ont besoin de distractions et un certain nombre d'Islandaises ne demandent qu'à les séduire pour améliorer leur niveau de vie.
   
   C'est dans ce contexte qu'Eyvindur, un représentant de commerce assez falot revient de tournée, prêt à s'expliquer avec sa copine, Vera, avec qui il s'est disputé avant de partir. Il ne peut que constater qu'Eva s'est fait la malle, avec un soldat disent les voisins. Les jours suivants, son corps est retrouvé dans l'appartement d'un autre représentant, Félix Lunden. Il a été assassiné et les lettres SS ont été tracées sur son front.
   
   L'Inspecteur Flovent est chargé de l'enquête. Son expérience professionnelle est assez mince, il est jeune et il n'y a pas beaucoup de crimes à Reykjavik. On lui adjoint Thorson, interprète pour l'Armée américaine. C'est un Canadien d'origine Islandaise, peu préparé lui aussi à ce type d'enquête.
   
   Histoire de brouiller un peu plus les pistes, Félix Lunden est introuvable. Il a pris la fuite et est fortement soupçonné d'être le meurtrier, d'autant plus que sa famille a des sympathies néo-nazis incontestables. Rien ne dit que des espions allemands ne traînent pas encore sur l'île.
   
   Je ne vais pas vous raconter l'intrigue, d'autant plus qu'elle ne se dénoue pas à la fin du livre, je suppose que les volumes suivants vont éclairer ce qui se passe dans ce premier tome. Le contexte historique est passionnant, j'ignorais en grande partie ce qui s'est passé en Islande pendant la deuxième guerre mondiale, encore que l'auteur y fait souvent allusion dans ses romans précédents, surtout Opération Napoléon.
   
   La complicité s'installe assez vite entre les deux enquêteurs. Flovent n'est pas fâché d'avoir de l'aide et Thorson fait tout ce qu'il peut, malgré le poids de la hiérarchie militaire qui ne poursuit pas nécessairement le même but que la police islandaise. Sans être spectaculaires, les révélations se succèdent, des situations s'éclaircissent, les rôles des uns et des autres se précisent.
   
   J'ai regretté quelques longueurs, des interrogatoires qui tournent en rond et donnent une impression d'amateurisme côté enquêteurs, des personnages moins fouillés que dans la série d'Erlandur, mais j'ai suivi l'ensemble avec plaisir. Le deuxième tome m'attend déjà.
   
   
   Série des ombres :
   
   Dans l'ombre

   La femme de l'ombre
   Passage des Ombres

critique par Aifelle




* * *