Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 12 ans: Tome 1 - Menace sous la ville de Fanny Gordon

Fanny Gordon
  Dès 12 ans: Tome 1 - Menace sous la ville

Dès 12 ans: Tome 1 - Menace sous la ville - Fanny Gordon

Série Rue des tempêtes
Note :

   Thèmes : Immeuble, Quartier, Aventure
   
   Imaginez une bande de voisins dans un immeuble, où les gens se connaissent depuis longtemps, sont solidaires, s'aiment bien et sont devenus amis. C'est Valentine, détective en herbe qui nous raconte un peu le quotidien mouvementé de ce joyeux beau monde et qui zieute le petit nouveau qui vient d'emménager et qui s'appelle Félix. Il a l'air tout le temps triste et Valentine aimerait bien savoir pourquoi. Surtout que quelqu'un va devoir se charger de lui dire, à lui et à sa famille qu'il s'est passé de drôles de choses dans leur nouvel appartement. Puis il y a le début des travaux et les bruits bizarres à la cave qui empêche de dormir la concierge ! D'ailleurs en parlant de travaux, la Rue des Tempêtes si paisible va connaître quelques rebondissements... de type archéologique !
   
   Des personnages pimpants et drôles dont mes préférés sont Valentine et Pénélope parce qu'elles ont un côté totalement spontané qui fait sourire et qui met du piquant et de la drôlerie parfois de la loufoquerie dans l'intrigue. C'est bien écrit, d'une écriture rythmée, haletante, sympathique, plutôt enjouée et motivante. On rit, on s'amuse et ça c'est gagné dans un roman ado ! Pour le coup dans RUE DES TEMPETES, il y a de l'action, de l'émotion, des frayeurs mais plus de peur que de mal, du suspense, des fouilles, de l'aventure et beaucoup d'amitié et de solidarité. L'ambiance qui y règne est excellente et bienveillante et ça donnerait presque envie de revivre en appartement ! C'était une lecture drôle et inventive. J'ai adoré cette bande de voisins, ce coin de terre et les péripéties archéologiques ! Un vrai plaisir à lire et une excellente surprise.

critique par Laël




* * *