Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le directeur n'aime pas les cadavres de Rafael Menjivar Ochoa

Rafael Menjivar Ochoa
  Le directeur n'aime pas les cadavres

Le directeur n'aime pas les cadavres - Rafael Menjivar Ochoa

Dommage pour ce directeur, car des cadavres, il y en aura...
Note :

    Le narrateur approche de la trentaine, et après des études de médecine et de criminologie vraisemblablement laissées en cours de route, il a gagné son pain en 'jouant' les cadavres dans des films, pour évidemment d'assez courtes apparitions sans dialogues; son père est un riche et puissant "directeur d'un organe de presse, député et ex-combattant des causes ouvrières". Sa mère est décédée, le père remarié avec Milady, drôle de femme qui le trompe, tout ce monde et leurs proches est environné de gardes du corps, ce qui n'empêche pas les balles de siffler et les cadavres de s'accumuler, tout au long d'une enquête assez décalée et peu conventionnelle, au dénouement inattendu.
   
   Le tout narré sans temps morts, avec le sens de la formule, un certain éclatement de la chronologie. Les codes pour saisir les sous-entendus politiques ou sociaux m'ont un peu manqué, je le sens (oui, le Salvador?), mais même ainsi, c'est un roman (noir) de bon niveau.
   
    (on découvre un journaliste assassiné)
    "Les toilettes sentaient mauvais et leur état était pire encore. Le journaliste manquait d'adresse pour tout ce qu'il faisait. Des toilettes comme ça auraient été un motif suffisant pour lui flanquer une balle en plein visage, mais quelque chose me disait qu'il existait une autre raison."

critique par Keisha




* * *