Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Alexandre Soljenitsyne Sept vies en un siècle de Bertrand Le Meignen

Bertrand Le Meignen
  Alexandre Soljenitsyne Sept vies en un siècle

Alexandre Soljenitsyne Sept vies en un siècle - Bertrand Le Meignen

Biographie d'un écrivain exceptionnel
Note :

   Certainement vous avez lu un ou deux de ses romans, certainement vous avez lu ou au moins entendu parler de son célèbre Archipel du Goulag mais connaissez vous la vie d’Alexandre Soljenitsyne, son enfance, son adolescence, fut-il un jour communiste ? Quand commença-t-il à écrire ?
   
   Pour répondre à ces questions j’ai lu sa biographie lui qui a "connu pendant près d’un siècle une vie extraordinaire, marquée par la guerre, le Goulag, la maladie, la dissidence, l’exile et la célébrité."
   

   Retour sur la jeunesse d’un homme d’origine ukrainienne et caucasienne né avec la Révolution, on le voit jeune marié puis combattant de la Seconde Guerre mondiale, séparé de son épouse qui fut contrainte de demander le divorce alors que lui pour avoir écrit quelques lettres de trop à un ami, se voit condamné au Goulag et surtout à la relégation à vie.
   
   On suit le combat de l’homme pour supporter sa détention et pour écrire, écrire contre vents et marées.
   
   Il apprend par cœur des textes car empêché de les écrire, il touche le fond parfois mais alors "ont commencé les années les plus importantes de ma vie, celles qui ont conféré à mon caractère ses traits définitifs." dit Soljenitsyne.
   
   Les années de dissidence sont riches en péripéties et difficultés qu’il partage avec les figures de l’époque : Sakharov, Plioutch, Siniavski et bien d’autres
   
   Son combat difficile pour trouver un toit, un travail.
   
   On retrouve les moments forts de cette vie, la collaborations avec les Invisibles tous ces russes qui lui permirent de mettre à l’abri les pages de son œuvre, de la photocopier pour la faire passer à l’ouest.
   
   Le rôle de ses amis les plus sûrs comme Mstislav Rostropovitch qui le mit à l’abri chez lui aux pires heures de la répression et qui en paya le prix.
   
   Je me souviens des émissions de Pivot qui lui furent consacrées et de ma première lecture du Pavillon des cancéreux, ce sont des lectures inoubliables et aujourd’hui qu’enfin l’Archipel est disponible en version poche je ne peux que tenter de vous convaincre d’en faire la lecture, c'est un grand moment d’histoire et de littérature
   
   La biographie de Bertrand Le Meignen, qui, il faut le préciser n’est pas du tout un universitaire, est riche. Elle m’a permis d’aborder la vie de cet écrivain exceptionnel et d’en découvrir des facettes peu habituelles. J’ai apprécié également les mises au point sur ses œuvres tardives que ses ennemis de toujours ont tenté de faire passer pour des écrits d’un vieux fou antisémite.
   
   Du coup comme toujours je poursuivrai un jour avec la biographie de Lioudmila Saraskina qui au dire des connaisseurs est la meilleure.
   
   Mais surtout la lecture de cette biographie m’a convaincue de m’attaquer à la grande œuvre de Soljenitsyne : La Roue rouge, l’histoire de cette révolution qui se solda par 70 ans de vie sous le joug soviétique.

critique par Dominique




* * *