Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

P comme: Bout d’ficelles de Olivier Pont

Olivier Pont
  P comme: Bout d’ficelles

P comme: Bout d’ficelles - Olivier Pont

C’est l’histoire de Thibault...
Note :

   Oh boy… comment vous parler de cet album, vous expliquer pourquoi il faut que vous tentiez le coup, sans trop vous en dire et vous enlever ce moment où vous comprenez le truc… et à partir duquel vous finissez la BD avec un grand sourire étampé dans la face? Bref, j’ai commencé un peu perplexe… et j’ai fini complètement convaincue!
   
   C’est donc l’histoire de Thibault, probablement la trentaine. Il est obèse, habillé en mou, et nous le rencontrons dans le métro, alors qu’il bouscule une jeune femme. Bon joueur, il décide de l’aider à transporter la litière chez une vieille dame, une amie de sa grand-mère, qui vit seule avec ses chats. Toutefois, alors que la jeune femme, plus intéressée par son cellulaire que par ce qui se passe autour d’elle, est occupée à se réconcilier avec son amoureux, la vieille femme meurt, dans les bras de notre homme. Et à partir de là vont s’enchaîner une panoplie de péripéties complètement loufoques et Thibault, qui n’en demandait pas tant, va vivre une nuit infernale entre le crime organisé, la police et un curieux voleur au chapeau de paille qui se fait appeler l’épouvantail.
   
   C’est à un exercice assez virtuose auquel se livre Olivier Pont. En effet, c’est rédigé comme un feuilleton et le fil conducteur n’apparaît pas tout de suite. Le dessin est très cinématographique de l’auteur nous fait vivre une nuit d’enfer pour un personnage complètement naïf, qui avait tout fait bien. On ouvre de grands yeux, on se demande où ça s’en va et, avouons-le, il nous fait bien pitié, ce pauvre bougre.
   
   Les images des toits de Paris sont magnifiques et si je ne suis pas toujours fan des visages des personnages, le reste du trait me plaît énormément. Un album à part, complètement éclaté, que je recommande!

critique par Karine




* * *