Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Paula Spencer de Roddy Doyle

Roddy Doyle
  La femme qui se cognait dans les portes
  Ados: Plus froid que le Pôle Nord
  Smile
  Paula Spencer

Roddy Doyle est un écrivain irlandais né en 1958 à Dublin.

Paula Spencer - Roddy Doyle

Histoire d'un combat
Note :

   "Une femme luttant contre la folie en se jetant à sa rencontre."
   

   Rares sont les romans évoquant l'alcoolisme au féminin. Paula Spencer au début du roman est abstinente depuis quatre mois et cinq jours. Nous allons la suivre tout au long de cette reconquête d'elle même et de sa dignité, avec ses minis victoires, ses tentations, ses prises de conscience a posteriori de ce qu'elle a fait vivre à ses enfants.
   
   Aucun apitoiement, aucune rédemption moralisatrice. Paula a des ambitions modestes et formidables: ouvrir un compte en banque, pouvoir offrir un ordinateur à son plus jeune fils, parvenir à communiquer avec sa fille Leanne, avec la compagne de son fils aîné, retrouver un compagnon qui ne la batte pas...
   
   Tout le talent de Roddy Doyle est dans la forme de ce roman qui rend compte du flux de pensées de Paula, qui passe souvent du coq à l'âne sans pour autant perdre son lecteur en route et n'oublie pas de ponctuer son texte de grands éclats de rires, même dans le situations les plus désespérées:
   "-Bon, continue Paula. Tout ce que je dirai, c'est que si ça m'arrive, je veux que vous éteigniez la machine.
   -mais où est cette putain de prise ?
   ça, c'est Leanne."
   

   Un roman riche d'humanité, jamais condescendant envers cette femme de ménage que d'aucuns auraient trop à la légère pu qualifier de "cas social" .
   
   385 pages qui se tournent toutes seules.
   
   
   Présentation de l'éditeur:
   "Depuis quatre mois et cinq jours, Paula livre une guerre enragée à l'alcool. Comme dans un thriller, elle déploie mille stratégies pour contrer la logique de l'assassin et cesser d'être une victime. Car pour elle, l'alcool, despote à la fois fascinant et repoussant, est un serial killer du bonheur, un destructeur de dignité qu'il lui faut impérativement supprimer.
    D'un sujet difficile, Roddy Doyle tire un roman d'une exceptionnelle vitalité, sans une once de morbidité. Usant de cet humour incisif déjà à l’œuvre dans La Trilogie de Barrytown, il crée avec Paula Spencer une amazone magnifique, symbole d'une Irlande surmontant doucement les traumatismes de son histoire pour reconquérir son identité."

critique par Cathulu




* * *