Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Toxique de Samantha Schweblin

Samantha Schweblin
  Toxique

Toxique - Samantha Schweblin

Contaminée ou hallucinée ?
Note :

   Amanda passe ses vacances à la campagne avec sa fille Nina. Au village elle rencontre Carla, à peine plus âgée qu'elle et mère du jeune David. Les deux femmes semblent très liées l'une à l'autre partageant piscine et crème solaire. Pourtant il se passe des choses étranges dans ce village, et notamment dans la ferme des Sotomayor dont Carla assure le secrétariat : un étalon a soudainement péri et l'écurie a brûlé. En même temps, David a été retrouvé souffrant et conduit à la Maison Verte où, faute de centre médical sur place, une sorte d'infirmière sinon de sorcière l'a “soigné”. Depuis lors Amanda communique étrangement avec l'esprit de David, comme s'il était en elle et ce que lui dit David apparaît sous forme de texte en italique — curiosité qui frappe dès l'incipit.
   
    De fil en aiguille, Samantha Schweblin lance une intrigue riche en suspense : Amanda et sa fille ne risquent-elles pas de tomber malades après avoir rendu visite à Carla dans cette ferme où le personnel transporte d'étranges bidons. Comme David, d'autres enfants du village portent des taches de dépigmentation sur leur peau. Les vacances d'Amanda et de sa fille tournent au cauchemar. Y aurait-il une sorte de contamination chimique ? Ou bien tout cela n'est-il qu'hallucinations ? Ce bref roman d'une auteure argentine née en 1978 doit satisfaire les amateurs de fantastique et il se lit d'une traite.
   ↓

critique par Mapero




* * *



Flou artistique
Note :

    Il a suffi des billets mystérieux et positifs de deux blogueuses pour que je me jette sur Toxique. Comme elles, je ne vais pas trop en dire (pour un roman de 120 pages, ça vaut mieux).
   
   Amanda souffre d'une étrange maladie et raconte son histoire à un enfant nommé David, dont les propos en italique la pressent de continuer, décidant lui-même de ce qui est important ou pas.
   
    Amanda et sa petite fille Nina séjournent dans une villa d'un village isolé. Le mari de Carla, mère de David, possède un élevage de chevaux. Mais d'après Carla, David est malade, comme Amanda, comme des chevaux, des canards, et plein d'enfants du coin. Pour les soins, un hôpital, et une femme habitant une maison verte, aux méthodes étranges.
   Le roman est bâti sur des dialogues, mais avec une clarté et une fluidité sans faille.
   
    Au fur et à mesure, le lecteur se pose des questions, David presse Amanda, sinon elle n'aura pas d'explications. Le lecteur est happé, mais c'est quoi cette mystérieuse maladie, qu'est-ce qui est vrai ou rêvé, que s'est-il passé, qui ment?
   
   Le titre anglais, Fever Dream, semble avoir opté pour une sorte de délire de malade sur son lit (ce qui n'empêche pas que certains faits soient réels), le titre français, Toxique, cible un peu la cause de la maladie (les bidons?), le titre original, Distancia de rescate, fait allusion à une "distance de secours", "j'appelle ainsi cette distance variable qui me sépare de ma fille", par exemple "le temps qu'il me faudrait pour sortir de la voiture et courir jusqu'à Nina si elle s'élançait soudain vers la piscine et s'y jetait".
   
    Alors mon avis? Heu j'avoue avoir du mal avec ces récits trop flous et nébuleux pour mon esprit cartésien. Ajoutons un changement de corps (si j'ai bien compris). J'ai lu le dernier quart en mode 'scanner de page', alors peut-être ai-je raté des informations. Je ne demande pas qu'on m'explique forcément tout, je veux bien me laisser balader sur des pistes fausses ou pas, j'accepte que polluer l'eau avec des produits toxiques ce n'est pas bien, mais quand je réussis à m'ennuyer sur plusieurs dizaines de pages, c'est mauvais signe. Désolée!

critique par Keisha




* * *