Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Misérables de Michel Quint

Michel Quint
  Effroyables Jardins
  L'espoir d'aimer en chemin
  Aimer à peine
  Les Joyeuses
  Close-up
  Veuve Noire
  Apaise le temps
  Fox-trot
  Un hiver avec le diable
  Avec des mains cruelles
  Misérables

Michel Quint est un écrivain français né en 1949 dans le Pas-de-Calais.

Misérables - Michel Quint

Calais
Note :

    Ancien policier, Laurent Leprêtre est chargé de retrouver les bénéficiaires des contrats d'assurance vie en souffrance. Son premier dossier concerne Henriette, une riche vieille dame, torturée à son domicile par des cambrioleurs au point de provoquer une crise cardiaque, trois jours avant sa mort elle avait souscrit une assurance vie en faveur de Freddy, un ambitieux, un séducteur, il veut changer de vie, prendre l'ascenseur social. Le 10 mai 1981, le soir de l'élection de Mitterand, la joie inonde la ville, Freddy a disparu ce soir-là, accident, assassinat ou disparition volontaire ? Laurent essaye d'inventer son parcours à partir de quelques traces, comme un chercheur d'or il jette sur son carnet des mots, des faits sans importance jusqu'à trouver la pépite.
   
   Henriette et Freddy, deux mondes si éloignés, et pourtant ils ont bien dû tisser des liens d'une manière ou d'une autre pour se rencontrer. L'enquête de Laurent le conduit à Calais, un monde oublié, bien loin de la richesse du début du XXe siècle et des fabriques de dentelle, bitume défoncé, quelques taudis insalubres, un gourbi à la Zola, la pauvreté extrême, une ville fantôme, l'une des cités les plus misérables de France, 26% de chômage, 30% des Calésiens sous le seuil de pauvreté et le poids occulte de la jungle, les migrants, les passeurs, les maquereaux, la prostitution, les trafiquants, les assassins.
   
   Une fausse enquête policière pour un roman social où l'auteur nous entraine à Calais ville riche du temps des fabriques de dentelle et qui s'est peu à peu appauvrie. La construction du livre est habile, Michel Quint nous fait revivre tous les espoirs portés par l'élection de François Mitterand en 1981, il nous décrit une ville où deux mondes se côtoient, les quartiers bourgeois héritiers de la splendeur passée et les quartiers abandonnés où l'on croise la nuit des hordes de migrants. Avec l'aide de Dinu le migrant roumain, de Sonia une sensuelle prof de lettres et d'Alyson la touchante réceptionniste de l'hôtel, Laurent va remonter le fil de cette tragique histoire et ce sera le prétexte pour l'auteur de nous interroger sur le sort de ces milliers d'hommes, de femmes et d'enfants condamnés à une errance sans fin.

critique par Y. Montmartin




* * *