Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Nouvelles sous ecstasy de Frédéric Beigbeder

Frédéric Beigbeder
  Nouvelles sous ecstasy
  14,99 € (ex 99 Francs)
  Au secours pardon
  Un roman français
  Premier bilan avant l'apocalypse
  Oona et Salinger
  L'amour dure trois ans
  Une vie sans fin

Frédéric Beigbeder est un auteur, critique et réalisateur français, né en 1965.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Nouvelles sous ecstasy - Frédéric Beigbeder

Cynique sinoque ?
Note :

   J’aime bien Beigbeder, je ne saurais vraiment pas vous dire pourquoi. Je me garderais d’ailleurs bien de soutenir que j’ai raison de bien l’aimer, car je n’en sais rien du tout et si je devais rencontrer quelqu’un qui ne le supporte pas, je n’en serais pas plus troublée que cela.
   
   J’aime bien Beigbeder, mais je me garde bien de le regarder quand il passe à la télé. Ce que j’ai vu les rares fois où cela m’est accidentellement arrivé ne m’a pas intéressée. Ni plu, ni déplu : neutre.
   
   J’aime bien Beigbeder, car quand j’attrape mon magazine «Lire» tous les mois, la première page que je lis est toujours celle de sa chronique. Elle m’amuse toujours. Elle me fait sourire, me met de bon poil pour le reste de la journée.
   
   J’aime bien Beigbeder, ou plutôt le peu que j’en connais puisque je ne le regarde pas faire son show et que je ne l’ai pas beaucoup lu. Donc…
   
   Je crois que je l’aime bien parce qu’il est capable de tout dire. C’est un iconoclaste. Je l’aime bien pour son humour et son auto dérision permanente. Il fait n’importe quoi (dois-je dire «Il fait n’importe quoi » ou « Quoi qu’il fasse » ? Laissons planer le doute). Il fait n’importe quoi, donc, et examine le résultat comme un gosse qui a cassé un jouet. Un caprice, une colère, une sexualité immature, des expériences à la …, des entreprises velléitaires, du dandysme et pourtant un vrai regard sur la nature humaine, la sienne déjà pour commencer. Et pourtant encore, Beigbeder est un grand littéraire et je n’exclus pas qu’il soit vraiment un écrivain, ce dont je doute pour d’autres bien plus encensés. Alors…
   
   Je dis que j’aime bien, je ne dis pas que j’ai raison.
   
   Bref ici, 14 courtes nouvelles qui parlent de sa période Ecstasy. Pas ce que j’ai lu de lui de plus intéressant. On peut lire ou s’en passer, comme on veut.

critique par Sibylline




* * *