Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Noli me tangere de Andrea Camilleri

Andrea Camilleri
  La Démission de Montalbano
  La Voix du violon
  La Concession du téléphone
  Le tour de la bouée
  La forme de l'eau
  Le voleur de goûter
  La peur de Montalbano
  La patience de l'araignée
  Chien de faïence
  L'excursion à Tindari
  Privé de titre
  La couleur du soleil
  Un été ardent
  Petits récits au jour le jour
  Les Ailes du Sphinx
  La Pension Eva
  Pirandello, biographie de l’enfant échangé
  Le coup du cavalier
  Intermittence
  La lune de papier
  Le garde-barrière
  Le neveu du Négus
  Noli me tangere
  L’âge du doute

Andrea Camilleri est un écrivain et metteur en scène italien, né en Sicile en 1925, et mort le 17 juillet 2019.

Noli me tangere - Andrea Camilleri

Commissaire Maurizi
Note :

   Laura est une romancière en herbe, au talent peu mis en avant, contrairement à sa plastique et ses conquêtes masculines multiples. Mariée à Mattia, un écrivain sexagénaire accompli (trente ans plus âgé qu'elle), elle disparaît un jour tout en prenant le temps de distiller quelques traces d'apparition. Inquiet, le mari demande l'appui d'un commissaire (Maurizi) zélé et néanmoins tenace, déterminé à retrouver un jour ou l'autre cette adulte.
   
   Noli me tangere, locution latine prêtée à Jésus à l'égard de Marie-Madeleine. Des fois qu'on n'aurait pas compris ou cherché à l'aide d'un moteur de traduction numérique, la maison d'édition a fait le choix de sous-titrer avec la traduction française "Ne me touche pas" : quel dommage ! Non seulement, cela alourdit la première de couverture, ôte le mystère du mystique message essentiel pour comprendre la finalité de cette histoire et si contraire à l'attitude même de celle qui le prononce: Laura, une épicurienne, en recherche d'extase, de passion, de sens... Je n'irai pas jusqu'à dire comme Jésus (quoique ? )... sous peine de m'attirer les foudres des conservateurs religieux. Je ne crains rien, je pense juste que Noli me tangere n'a aucun besoin de polémique pour faire son petit bout de chemin littéraire et creuser son sillon de succès.
   
   Parce que ce roman a vraiment tout pour plaire au plus grand nombre. Il y a un petit côté de Da Vinci Code de Dan Brown dans cette intrigue, de Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer dans la forme.
   
   Le rythme est soutenu, entretenu par de courts chapitres, partagés en lettres, courriels, récit, dialogues ou articles de presse. Le phrasé est accrocheur et Noli me tangere en devient un vrai page-turner. Andrea Camilleri y dévoile une double quête : celle de la disparue, celle de son poursuivant (ce cher Maurizi ratisse large). Femme légère ou profonde, Laura montre en tout cas sa complexité et sa liberté... avec brio.
   
   page 29 : "Tu sais pourquoi le ghibli souffle sur toi ? Parce que c'est toi, le désert. Le vent fait disparaître les formes qui viennent s'imprimer sur ton corps. Ne crois pas que mes paroles soient dictées par la rancœur, la jalousie ou je ne sais quoi. Elles ne sont que le résultat de toute l'affection que j'ai eue pour toi. Je te souhaite, non pas que tu puisses trouver le bonheur, mais que dans ton désert puisse arriver le miracle d'une oasis."

critique par Philisine Cave




* * *