Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Et Picasso peint Guernica de Alain Serres

Alain Serres
  Et Picasso peint Guernica
  Dès 11 ans: Martin des colibris

Et Picasso peint Guernica - Alain Serres

Il y a soixante-dix ans, Guernica
Note :

   À partir de 10 ans.
   
   Les Éditions « Rue du monde » n’ont pas fini de me subjuguer. Je les ai découvertes il y a quelques années et depuis c’est vraiment avec avidité que je me rue sur leurs diverses publications sans jamais être déçue. Ces éditions ont la spécificité de publier ces remarquables ouvrages de jeunesse traitant de vastes sujets de société, et d’insuffler leur militantisme en faveur des droits et devoirs civiques. Elles ont l’incontestable volonté de "titiller l'intelligence des enfants, leur esprit critique et leur sensibilité artistique". Ces livres ont l’immense mérite d’aborder des thématiques qui interpellent vivement les jeunes lecteurs et qu’il n’est pas toujours aisé de traiter avec eux ainsi que de répondre à leurs questionnements.
   
   Dans ce magnifique album, Alain Serres (ancien instituteur et fondateur de cette admirable maison d’édition) retrace quelques grandes étapes de la vie artistique de Pablo Picasso depuis ses débuts jusqu’à sa quatre-vingt-onzième année en 1973.
   L’ouvrage est largement illustré et commenté de nombreuses reproductions de ses œuvres les plus marquantes au cours de périodes artistiques en continuelle évolution allant des premières toiles de l’artiste à 13 ans jusqu’au cubisme en passant par ses périodes bleues, roses et classiques.
   
   Aussi, en ce soixante-dixième anniversaire de l’anéantissement de la petite ville basque de Guernica par les dictatures allemande et italienne en soutien au général Franco et outre l’invitation culturelle sur les grandes étapes de la vie de l’artiste, l’auteur révèle avec force le cri et la douleur de Pablo Picasso face à la barbarie. Cette révolte, il l’a concentrée dans « un chef-d’œuvre dont on suit pas à pas la création, et toutes les couleurs du monde qui finiront bien, un jour, par l’emporter ». Car à l’instar de la fresque, en son milieu, l’ouvrage bascule en noir et blanc pour d’une part définir et relater au plus près la tragédie historique de ce mois d’avril 1937 et d’autre part la conception artistique et symbolique de l’œuvre qui s’en réfère.
   
   Même si cet ouvrage est destiné aux jeunes lecteurs, les plus grands pourront largement se laisser gagner par cette remarquable ouverture historique, artistique et citoyenne.

critique par Véro




* * *