Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La femme qui ne vieillissait pas de Grégoire Delacourt

Grégoire Delacourt
  L'écrivain de la famille
  La liste de mes envies
  On ne voyait que le bonheur
  Les quatre saisons de l’été
  La femme qui ne vieillissait pas

Grégoire Delacourt est écrivain français né en 1960.

La femme qui ne vieillissait pas - Grégoire Delacourt

Quel plaisir de vieillir !
Note :

   A un an elle fait parfaitement son âge, à six ans aussi, à treize ans elle a vieilli d'un coup, une Ford Taunus a renversé sa maman, elle croyait qu'elle était immortelle. Elle a compris ce qu'être seule signifie. Le papa, traumatisé par la guerre d'Algérie se remarie, un demi-frère, l'université et André des yeux aimablement tristes, un regard doux posé sur le monde, il a appris la charpenterie il sera compagnon.
   
   Elle rêve de vieillir auprès de lui. Et puis, à trente- cinq ans ans, un jour en regardant cinq portraits réalisés à cinq ans d'intervalle, elle voit le même visage, le sien, qui n'a pas changé, aucune ride. Depuis l'âge de trente ans, elle ne vieillit plus, le rêve de toutes les femmes va devenir son cauchemar, son inaltérable jeunesse, une monstruosité.
   
   Avec son écriture toujours aussi belle et toujours aussi féminine, Grégoire Delacourt nous propose un conte sur le temps qui passe et la vieillesse. Malgré quelques belles phrases dont il a le secret, l'homme qui parle à l'oreille des femmes, semble avoir pris contrairement à son héroïne quelques rides. D'après l'auteur, vieillir est un vrai bonheur, et il essaye de nous le démontrer à travers la malédiction qui frappe Betty.
   
   Personnellement, je n'ai pas vraiment accroché à cette histoire, heureusement il reste la poésie, la légèreté et la sensibilité que j'aime tant chez Grégoire Delacourt.

critique par Y. Montmartin




* * *