Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

P comme: L'île des Justes de Stéphane Piatzszek

Stéphane Piatzszek
  P comme: L'île des Justes

P comme: L'île des Justes - Stéphane Piatzszek

Corse, été 42
Note :

   Dessins : Espé
   
   Marseille, été 42, le docteur Henri Cohen a monté un plan pour échapper aux rafles. Avec sa femme Suzanne et leur fils Sacha, ils doivent embarquer sur un bateau en direction de la Corse avant de se rendre en Palestine. Mais la rafle est avancée et Henri Cohen se sacrifie pour que sa femme et son fils soient libres. Arrivés en Corse, ils sont pourchassés, comme tous les autres Juifs, par un commissaire zélé, Rossi. Le préfet de Corse, lui, au contraire renâcle à l'idée de faire des listes des Juifs réfugiés en Corse. Pire, il se prend d'amitié pour Suzanne son fils et le prêtre qui les héberge. Mais Rossi traque et trouve.
   
   Très bel album qui en plus de mettre en images les paysages corses raconte une histoire terrible évidemment, celle des juifs qui ont tout quitté pour tenter de garder la vie sauve. Les Corses ont été parmi les plus solidaires des Français, il faut dire qu'ils ont une longue histoire commune avec les juifs puisqu'iceux ont débarqué sur l'île dès l'an 800 puis ensuite en plusieurs fois, d'Italie notamment.
   
   La bande dessinée est un bel hommage qui résume assez bien les différentes opinions de l'époque, entre les collaborateurs zélés, les réfractaires aux lois anti-juives et à Vichy tout court, les gaullistes, les maquisards. C'est un peu tout blanc ou tout noir, mais sans doute l'époque se prêtait à des attitudes franches et opposées, surtout chez les Corses dont on connaît le caractère bien trempé -amis Corses, c'est plutôt un compliment sous mes doigts, je suis Breton, d'ailleurs, je brûle d'envie depuis plusieurs années de venir vous voir, visiter votre île. S'il y a parmi vous des hôtes intéressés à l'idée d'accueillir des Bretons bien sous tous rapports. Eh, on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher, des vacances pas chères, je prends...
   
   Bon, revenons à notre BD scénarisée par Stéphane Piatzszek et sans aucun doute piochée dans son histoire familiale puisqu'il dédicace cet album à Henri et Suzanne Cohen, ses grands-parents et dessinée par Espé. L'ensemble est très bon, très agréable à lire, le dessin est clair, propre, les couleurs ocre et bleu pour la majorité, la terre et la mer rendent bien l'ambiance estivale.
   
    Une BD à mettre en toutes les mains quitte à en parler ensuite avec les plus jeunes, c'est même un bon support pour parler de la guerre et des l'extermination des juifs, car plus on avance et moins il y a de survivants. Les témoignages sont là pour ne pas oublier, pour ne pas minimiser, pour comprendre toute l'horreur de cette période et ne pas laisser dire que cela n'a pas existé ou de manière nettement moindre.

critique par Yv




* * *