Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Filles de la mer de Mary Lynn Bracht

Mary Lynn Bracht
  Filles de la mer

Filles de la mer - Mary Lynn Bracht

A toutes les femmes victimes de la guerre
Note :

   Hana, 16 ans, est comme sa maman une Haenyeo, une femme de la mer, elle plonge chaque jour dans les eaux profondes, elle pêche elle-même sa nourriture, elle survit avec ce que la mer lui offre, une vie en harmonie avec la nature. Nous sommes en Corée en 1943 et Hana n'a connu que l'occupation japonaise.
   
   Il porte un uniforme beige et des bottes militaires, il s'appelle Morimoto, Hana ne crie pas, pour protéger sa petite sœur, elle se laisse emmener en silence. En Mandchourie, elle devient une femme de réconfort, plusieurs soldats en file indienne sur le palier, Hana n'est qu'un plat sur un menu, que l'on convoite, choisit puis consomme. Les Japonais croient que violer les femmes les rend plus forts avant de partir au combat.
   
   2011, Emi, 77 ans, depuis trois ans elle participe à des manifestations qui ont pour but de réclamer la reconnaissance par le gouvernement japonais du crime de guerre commis sur des milliers de femmes. Elle cherche une fille dont elle a perdu la trace, c'était il y a longtemps, une fille, de son village, emmenée par les Japonais et qui n'est jamais revenue. Elle cherche sa sœur qui s'est sacrifiée pour la sauver.
   
   Ce roman basé sur des faits historiques est dédicacé à toutes les femmes qui ont souffert ou qui souffrent de la guerre. À travers la Mandchourie et la Mongolie, l'auteur nous entraine à la suite d'Hana, qui comme des milliers de femmes coréennes a été kidnappée et vendue comme esclave sexuelle pour l'armée japonaise. A travers les portraits alternés de deux sœurs, ce récit écrit avec beaucoup de sensibilité et de sincérité nous conte la brutalité subie par les femmes coréennes qui ont connu en quelques années deux conflits dévastateurs, l'occupation japonaise et la guerre entre les deux Corée.

critique par Y. Montmartin




* * *