Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 08 ans: Angelica Varinen - T1 - Le voleur de bijoux de N.M. Zimmermann

N.M. Zimmermann
  Ados: Sous l'eau qui dort
  Ados: Les ombres de Kérohan
  Dès 08 ans: Angelica Varinen - T1 - Le voleur de bijoux

Dès 08 ans: Angelica Varinen - T1 - Le voleur de bijoux - N.M. Zimmermann

Une princesse pas comme les autres !
Note :

   Une couverture magnifique, très colorée, signée Noëmie Chevalier, une nouvelle série ANGELICA VARINEN Tome 1 Le voleur de bijoux destinée à la tranche d'âge 8/12 ans!!! Moi je prends! Un objet livre vraiment attractif et une histoire écrite par N.M Zimmermann, enfant de la famille de Marie-Aude Murail dont j'ai déjà lu d'excellents textes.
   
   L'héroïne, Angelica Varinen, est une princesse pas comme les autres. La jeune fille rêve de devenir détective, et dans cette aventure elle mène l'enquête sur un vol de bijoux avec ses amies Eloïse et Lisobel.
   
   Une intrigue classique me direz-vous sauf que Angelica est accompagnée d'une renarde arctique et magique Naali et de son chat parlant, surdoué nommé Buffon. C'est une héroïne comme on les aime : qui a soif d'aventures et sait réfléchir, faire des déductions... mais je ne m'attendais pas du tout à y croiser des dragons donnant à cette intrigue un côté très intéressant.
   
   L'univers du roman est surprenant : magie, fantasy, mystère, petit air de steampunk, enquête policière et bestiaire fantastique donnent à l'ensemble originalité et peps... Je l'ai dévoré en une bonne heure... je me suis régalée car c'était frais, nouveau, drôle et prenant!! On est embarqué dans un monde à la fois historique et futuriste et le roman mélange habilement aventure et enquête, deux genres très prisés dans la littérature de jeunesse. En prime toutes les pages du roman sont joliment décorées, illustrées et l'objet-livre contient un joli ruban signet. Une série très prometteuse qu'il me plairait bien de poursuivre !

critique par Laël




* * *