Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mal d'enfant de Elizabeth George

Elizabeth George
  Un goût de cendres
  Mal d'enfant
  Un petit reconstituant
  Anatomie d'un crime
  Pour solde de tout compte
  Le rouge du péché
  Le Cortège de la mort
  Juste une mauvaise action
  Une patience d'ange

Elizabeth George est une auteure américaine de romans policiers, née en 1949, dans l'Ohio.

Mal d'enfant - Elizabeth George

Animal, on est mal.
Note :

   Présentation de l'éditeur
   
   "Novembre à Londres. Déprimée par des fausses couches à répétition, Deborah Saint James déambule dans les salles de la National Gallery. Submergée par le chagrin face à une Vierge à l'Enfant radieuse, elle trouve du réconfort auprès de Robin Sage, un pasteur qui l'invite à lui rendre visite dans le Lancashire. Quand Deborah et son mari arrivent chez Robin, leur hôte est mort. Il aurait été victime d'un empoisonnement accidentel. Une hypothèse inenvisageable pour Simon SaintJames, expert en sciences légales. Avec son vieil ami l'inspecteur Lynley, il décide de reprendre l'enquête sabotée par la police locale. Ensemble, ils vont découvrir les enfers insoupçonnés que recèle parfois le quotidien d'un village trop paisible..."

   
   
   E. GEORGE «fait» dans le polar. Mais, grande originalité, dans le polar très psychologique, dans le polar où la situation « polardienne » elle-même semble répondre en écho à un thème, une préoccupation de ses héros positifs, ses héros récurrents. Autre originalité, et ça je ne m'y ferai pas, E. GEORGE est américaine et tous ses polars se déroulent en Angleterre. Et on trouve dans ses bouquins la qualité de finesse et de description des ambiances d'une P.D. JAMES par exemple. Pas de doute, E. GEORGE est, comme le dit la page de couverture, bien imprégnée de culture anglaise! Pour quelqu'un née dans l'Ohio, qui a passé son enfance en Californie et vit actuellement près de Los Angeles, c'est très impressionnant. Et plus encore cette capacité à se glisser dans la psychologie de personnages européens, que dis-je? anglais! Je ne m'y ferai pas!
   
   Ses héros récurrents, qui apparaissent là, à nouveau : l'inspecteur Linley (Lord de son état) qui a du mal à concrétiser sa relation d'amour avec Helen Clyde, son adjointe le sergent Barbara Havers, plutôt tendance classe populaire. Tous de Scotland Yard. Et l'ami de toujours, Simon Saint James et sa femme Deborah, Simon faisant plutôt dans les Sciences Légales.
   
   A la base de ce roman, Deborah vit très mal sa difficulté à mener à terme une grossesse, très mal aussi l'envie de Simon d'adopter. Mal d'enfant donc. Et autant le dire, le drame auquel ils vont se trouver mêlés, par hasard, a un grand rapport avec le «Mal d'enfant». L'occasion pour E. GEORGE de mener sa réflexion en miroir entre le drame et l'enquête, que viendra mener Linley dans le Lancashire, terre de sorcellerie, et la situation personnelle de Deborah et Simon.
   
   De la bien belle ouvrage. Du genre de polar qui ne vous laisse pas idiot mais qui conduit à réfléchir. Aussi.

critique par Tistou




* * *