Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

M comme: Giant – tomes 1-2 de Mikaël

Mikaël
  M comme: Giant – tomes 1-2

M comme: Giant – tomes 1-2 - Mikaël

New York sépia
Note :

   Mikaël était présent au salon du livre de Québec à l’occasion de la sortie du tome 2. J’en ai donc profité pour lire ce diptyque qui nous emmène dans le New York des années 30, à l’époque de la construction du Rockefeller Center.
   
    Vous vous souvenez de la célèbre photo d’une rangée d’hommes perchés sur une poutre au-dessus de New York? Cette BD raconte leur histoire. L’histoire de l’un deux, particulièrement. L’histoire s’ouvre sur l’arrivée d’un petit nouveau sur le chantier où travaille Giant, un Irlandais taciturne et solitaire. Personne ne connaît son vrai nom ni d’où il vient vraiment (à part d’Irlande)… mais à l’époque, presque tout le monde vient d’ailleurs. Un ouvrier est récemment décédé et Giant va devoir renvoyer les affaires du défunt à sa femme, restée au pays. Mais au lieu de simplement lui annoncer la mort de son conjoint, il va lui écrire…
   
   Cette BD est un très bel hommage à tous ces travailleurs venus d’ailleurs à l’époque. Ils sont écossais, irlandais, italiens, ils sont venus pour le rêve américain mais la grande dépression a changé la donne. Dans Central Park, il y a Hoovertown, les ouvriers habitent dans des quartiers à moitié construits et les conditions de travail laissent à désirer. Disons que les chantiers ne seraient pas à la norme de santé-sécurité d’aujourd’hui.
   
   Le visuel de la BD est ma-gni-fi-que. Toute en sépia, avec des panoramas superbes du New York de l’époque. On y côtoie la mafia italienne, les gens du peuple et Mikaël réussit à nous faire ressentir l’atmosphère comme si nous y étions. Chaque case regorge de détails… bref, un dessin que j’adore. J’ai beaucoup aimé le rythme du récit où une grande partie de l’histoire est racontée en images. Étant donné le caractère du personnage de Giant, ça collait tout à fait et ça contrastait avec la verve et l’enthousiasme du petit nouveau.
   
   J’ai un peu préféré le premier tome et je crois que l’auteur aurait facilement pu faire un troisième volume pour étoffer un peu plus le destin des personnages. Ceci dit… il ne nous reste plus qu’à imaginer la suite! À découvrir!

critique par Karine




* * *