Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Warcross de Marie Lu

Marie Lu
  Ados: Warcross

Ados: Warcross - Marie Lu

Fantastique dès 14 ans
Note :

   Warcross est génial, addictif et captivant. J'ai adoré cette intrigue qui cartonne, totalement inédite, et un brin romantique dans l'univers des jeux vidéos en réalité virtuelle augmentée, au sein d'un monde totalement futuriste. J'ai été tout d'abord impressionnée par l'univers dystopique inventé par l'auteure : il est incroyablement mature, original, fait de hautes technologies, de bidules high-tech, de cyber-chasseurs de primes, où tout n'est que connexions, interactions et avatars. Emika, 18 ans, orpheline, cyber-chasseuse et hackeuse de haut niveau évoluant dans un Manhattan criblé de criminels doit survivre et trouver un moyen de régler ses dettes y compris les loyers en retard. Menacée d'expulsion, il semblerait que rien ne lui sourie, alors elle décide de s'accorder quelques heures de détente en regardant la cérémonie d'ouverture du jeu en réseau mondialement reconnu : Warcross. Par défi mais sans savoir vraiment ce qu'elle fait, Emika réussit un tour de force : elle pirate la finale du grand tournoi de l'année et est propulsée dans le jeu. Immédiatement, elle est repérée et contactée par Hideo Tanaka, l'inventeur de génie. Emika part pour le Japon sans savoir à quoi s'attendre...
   
   Le rythme de ce roman est sacrément bon et prenant. J'en ressors absolument séduite et conquise, amoureuse des décors, de la description des parties de jeu extraordinaires, de l'adrénaline qu'il m'a procuré et j'ai voulu le faire durer, car je ne voulais pas quitter cet univers à la fois exaltant et hyper excitant. Il n'y a rien à dire, autant sur le scénario que sur les personnages et leur complexité psychologique, tout est excellent et bien ficelé. J'ai été bluffée par la qualité de l'écriture et pour mon premier Marie, Lu le pari est réussi. On suit avec avidité l'évolution de la relation entre Emika et Hideo. Cette histoire d'amour est magnifique, romantique, tourmentée, touchante par les silences douloureux, par le poids des souvenirs, par l'enjeu et la finalité que revêt la mission d'Emika. C'est une relation particulièrement émouvante mais aussi excitante car le personnage d'Hideo est charismatique et la mélancolie qui se dégage de leurs discussions rend l'ensemble vraiment convaincant. Emika est une héroïne un brin badass*, de style actuel mais la manière très sensible dont elle nous confie sa vie personnelle et ses sentiments nous la rend attachante.
   
   Par ailleurs j'ai adoré le côté "thriller virtuel" avec le Dark World, particulièrement accrocheur et inquiétant, sombre et qui cache un autre aspect plus dangereux et angoissant du jeu en réseau, de la virtualité en général. Rajoutez une dose de mystère et vous avez un premier tome plus que réussi, vraiment brillant!
   
   C'est un roman plutôt surprenant pour ma part et qui a su autant m'émouvoir, me bouleverser que me réjouir, me tenir en haleine pour la tournure des évènements et le déroulement des parties de jeux. Je suis amoureuse du suspense distillé par Marie Lu et même si j'avais deviné certaines choses, la surprise est au rendez-vous surtout que la fin laisse présager une suite étonnante tout en apportant un combat idéologique et philosophique essentiel sur la liberté et ses valeurs. A découvrir de toute urgence!
   
   * Dure à cuire

critique par Laël




* * *