Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les lettres des fées séchées de Lady Cottington de Terry Jones

Terry Jones
  Le Livre des Fées séchées de Lady Cottington
  Les lettres des fées séchées de Lady Cottington

Les lettres des fées séchées de Lady Cottington - Terry Jones

« La seule bonne fée est une fée plate ! »
Note :

    Illustrateur : Brian Froud
   
   Vous croyez aux fées ? ça tombe bien, moi aussi ! Voilà donc le cadeau par excellence ! Un très bel ouvrage qui constitue la suite, si je puis dire, du célèbre Livre des fées séchées. Je n'ai pas lu ce dernier, mais ce n'est pas du tout gênant, et cela n'enlève rien au plaisir de cette lecture.
   
   Cela faisait un moment que je tournais autour et craignant que ce livre aussi ne finisse dans la catégorie "épuisés", j'ai fini par me l'offrir !
   
   C'est un magnifique livre-objet, bâti sur le même modèle que les livres de Camille Renversade, A la recherche de Féérie de JB Monge ou encore le journal de Beatrix Potter. On y trouve ainsi des lettres et enveloppes qu'on a plaisir à décacheter, des menus ou billets, des photographies, des tâches d'encre, des plumes et... des fées séchées ! le tout sur du papier jauni.
   
   L'intérêt du livre, outre les illustrations fort rigolotes de Brian Froud et la mise en page, réside donc dans les lettres. Elles sont signées par de prestigieux personnages, Oscar Wilde, Arthur Conan Doyle, le magicien Houdini, la jeune Wendy, le poète Yeats, Arthur Rackham, Beatrix Potter et bien d'autres. Mes lettres préférées sont celles de Conan Doyle et la réponse de Houdini, Shakespeare et curieusement celle de Jung.
   
   Les commentaires de la jeune Angelica qui parsèment le livre sont d'une drôlerie et d'une impertinence irrésistibles, et le contenu des missives devraient donner envie aux lecteurs de dévorer certains grands classiques. Elles dénotent en tout cas, le bon goût littéraire des auteurs de ce charmant ouvrage. Moi en tout cas, j'ai adoré !
   
    Enfin, que l'on soit rassuré, malgré cette manie un peu morbide de vouloir aplatir les fées à tout prix, sachez que finalement, "la Société Royale pour la Prévention de la Cruauté envers les fées s'est assurée qu'aucune fée n'a été blessée ou tuée lors de la réalisation de cet ouvrage".

critique par Folfaerie




* * *