Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Chaman de Maxence Fermine

Maxence Fermine
  Opium
  Billard Blues
  Le violon noir
  Neige
  L'apiculteur
  Le tombeau d'étoiles
  Dès 09 ans: La petite marchande de rêves
  Zen
  Chaman
  Noces de sel

Maxence Fermine est un écrivain français né en 1968.

Chaman - Maxence Fermine

Un récit splendide et profond
Note :

   "Le jour où Richard Adam comprit qu’il n’avait qu’une vie, il n’avait jamais été si proche du ciel."
   

   Charpentier sur les immenses tours d’acier de Duluth, dans le nord des États-Unis, Richard Adam n’a jamais oublié le sang indien qui coule dans ses veines. Mais le retour sur sa terre natale pour enterrer sa mère va le plonger dans un monde dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.
   
   Maxence Fermine, l’auteur du best-seller Neige, construit une œuvre singulière alliant poésie et fiction. Après nous avoir révélé les mystères de l’art de la calligraphie dans "Zen", il nous offre un bouleversant récit sur la quête des origines.
   
   "Tout le malheur de l’homme blanc provient du fait qu’il s’est coupé de la nature et de ses forces."
   

   Maxence Fermine nous embarque dans un récit splendide et profond au début duquel nous retrouvons Richard Adam, la quarantaine et charpentier. Sa mère, une indienne du nom de Tallulah, avait été exclue par sa tribu de la réserve de Pine Ridge, où elle a vécu de nombreuses années, pour avoir épousé un blanc. Et c’est tout naturellement qu’elle émit le souhait que ses cendres soient répandues sur la terre de ses ancêtres juste avant son décès, à ses 65 ans. Richard, qui n’a pratiquement pas connu son père qui est un jour parti avec une autre femme, n’avait que sa mère, et décida de lui rendre un dernier hommage en réalisant ses derniers vœux. Il se mit alors en route pour le Dakota du Sud, où il pourra répandre les cendres de Tallulah Tecumseh à la réserve indienne de Pine Ridge. Sur place, après avoir retrouvé la plus jeune des sœurs de sa mère, Olowan, il va vivre un magnifique séjour sans retour, réunissant chaman et Rêveuse pour accompagner l’âme de sa mère dans l’autre monde, redécouvrant la richesse des ressources de la terre, réapprenant à aimer chaque chose vivante… Avec une finalité surprenante, fictive et philosophique.
   "Après un deuil, rien de mieux que de se retrouver seul, au beau milieu de la nature, à réfléchir sur la fragilité de l’existence."
   

   Le tout a été vraiment très agréable et rapide à lire. À un texte bien épuré, divisé en de courts chapitres, s’ajoute une plume fluide, rythmée et absolument sublime. J’ai eu l’impression d’y être ; d’avoir aperçu le médiocre sort auquel les américains ont abandonné les indiens; d’avoir rencontré Little Horse, le chaman, Olowan et Winona, la rêveuse; d’avoir pêché et d’avoir promené mes petits pieds dans de la neige glacée, parcourant des paysages blancs, où la terre se liait au ciel.
   
   "Chaman" est un livre qui m’a complètement emportée par sa beauté, sa fraîcheur et ce lien avec la nature qu’aucun autre livre ne m’avait à ce point réussi à porter jusque-là. C’est une véritable redécouverte des liens entre les hommes et la nature et de tout ce que celle-ci nous apporte. Il nous apporte une autre vision de tout ce qui nous entoure et nous donne envie de nous relier à nouveau, entièrement, avec la terre. Dans ma pile à lire, m’attend "La vie secrète des arbres". "Chaman" m’a donné tout l’enthousiasme nécessaire pour entamer cette nouvelle aventure–lecture.
    ↓

critique par Tatiana F.




* * *



Pèlerinage aux sources
Note :

   Maxence Fermine nous a habitué à une prose très poétique et dans son dernier court roman "Chaman" encore une fois le charme opère. Et c'est réussi.
   
   Richard Adam, est le fils d'un homme blanc et d'une indienne Lakota. Il est charpentier sur les tours d'acier de Duluth dans le nord des Etats-Unis. Comme beaucoup d'hommes de sa race, paraît-il, il est insensible au vertige.
   
   N'ayant ni femme, ni enfant, la mort de sa mère le plonge dans un grand désespoir et le renvoie à sa profonde solitude.
   
   Il va tenir une promesse faite à la défunte, déposer ses cendres où elle est née, dans la réserve indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du sud.
   
   A la recherche de son identité il va entamer un voyage initiatique sur les traces de ses origines. Sa rencontre avec les indiens vivant sur la réserve ainsi qu'avec sa famille maternelle va changer le cours de sa vie.
   
   Lors de la cérémonie de remise des cendres à la terre des ancêtres, Richard constate ses dons chamaniques. Le chemin qu'il entreprend alors le mènera sur une voie nouvelle de renaissance.
   
   C'est un très court roman, où les thèmes abordés sont lourds et empreints de beaucoup de nostalgie. On sent l'empathie de l'auteur pour tous les personnages plongés dans la misère, morale et sociale, souffrant du chômage, de l'alcool et de l'oubli de leur monde.
   
   Les descriptions et les mots de l'auteur sur les paysages et la nature qui se révèle belle et envoûtante nous touchent aussi. Dans cette société indienne meurtrie, l'harmonie existe encore dans l'hommage rendu à la nature et dans le souvenir des coutumes ancestrales, et c'est ce que ressent et recherche Richard.
   
   En étourdissant conteur, Maxence Fermine, nous façonne une fin qui vacille entre magie et mélancolie.
   
   C'est beau, il faut se laisser porter et surprendre par les mots, et la lecture devient un instant de pure merveille. C'est rare et ça fait du bien.

critique par Marie de La page déchirée




* * *