Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Banquet (ou De l’amour) de Platon

Platon
  Alcibiade
  Le Banquet (ou De l’amour)
  Gorgias

Le Banquet (ou De l’amour) - Platon

Socrate guest star.
Note :

   C’est toujours étonnant de se rendre compte à quel point les Grecs, les Antiques s’entend, avaient à ce point ces réflexions philosophiques qui transcendent largement le cadre de l’époque. C’est vrai que prononce-t-on le mot : philosophe, on pense aussitôt aux Grecs. Et par exemple à Platon.
   
   Le Banquet pourrait être pris pour un exercice de philosophie, c’est en fait une suite de discours sur l’amour, sur Eros. Les convives d’un Banquet décident de faire assaut de discours sur Eros au lieu de se livrer aux libations habituelles. L’exercice se clôturera avec celui de Socrate. A vrai dire, Alcibiade, arrivé éméché, interviendra in fine, pour nous conter comment Socrate peut résister à ses charmes et avances.
   
   La structure est assez étonnante, comme inachevée. L’introduction nous amenant avec les convives au Banquet, avec notamment un passage qui restera étrange sur la réticence de Socrate à venir participer.
    On assiste ensuite à la discussion qui amènera le défi des différents discours sur ce qu’est l’amour. Puis ce sont les discours proprement dits nous amenant comme un point d’orgue à celui de Socrate qui mettra tout le monde d’accord. C’est enfin l’épisode Alcibiade, nous restaurant l’humanité de Socrate, qui nous le dépeint très différemment de l’être ascétique et ennuyeux qu’on aurait tendance à imaginer. La fin est ensuite curieuse et abrupte, comme inachevée ?
   
   L’exercice au bilan pourrait donner lieu à une représentation théâtrale, on est très proche d’une pièce. Représentation théâtrale à la fois philosophique et littéraire.
   
   Beaucoup d’émotion encore une fois à contempler par delà les siècles le fondement de nos systèmes de pensées.

critique par Tistou




* * *