Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Assez de bleu dans le ciel de Maggie O'Farrell

Maggie O'Farrell
  Quand tu es parti
  L'étrange disparition d'Esme Lennox
  Cette main qui a pris la mienne
  En cas de forte chaleur
  La distance entre nous
  Assez de bleu dans le ciel

Maggie O’Farrell est une écrivaine britannique née en 1972.

Assez de bleu dans le ciel - Maggie O'Farrell

Belle profondeur psychologique
Note :

    Maggie O'Farrel construit dans son dernier roman une étonnante mosaïque familiale et colorée de personnages attachants et nous promène dans le temps sur trois générations et sur plusieurs continents et pays.
   
    Dépaysement total et lecture passionnante sur l'amour, le couple, les enfants et la solitude, celle que l'on vit parfois au milieu des autres.
   
    Le point central c'est l'Irlande, magique et envoûtante, dans un lieu improbable occupé par une curieuse maison et un couple tourmenté, loin de tout.
   
    Daniel est un brillant linguiste, charmant, portant déjà des souvenirs pesants, elle, c'est Claudette une ex-star de cinéma, qui volontairement au faîte de sa gloire a tout quitté pour vivre dans ce coin perdu avec son petit garçon. C'est la rencontre des contraires, ils se marient et ont deux enfants.
   
    Mais le passé rattrape Daniel, alors qu'il doit se rendre à New-York visiter son père malade.
   
    Un amour ancien où la culpabilité et les non-dits vont venir perturber son existence et poser une ombre sur son couple.
   
    Daniel peut perdre beaucoup dans cette recherche du paradis perdu.
   
    L'histoire ou plutôt les histoires sont étonnamment bien menées, chaque chapitre titré indique le lieu et la date ainsi que le nom du personnage à qui l'auteur donne la parole. Il explique un moment de vie, un instant capital de son existence où les choses ont basculé. La chronologie n'est pas importante.
   
    Les épisodes s'enchaînent et le lecteur comprend, analyse le comportement et la psychologie des protagonistes. C'est leurs vies que l'on voit défiler et l'auteur par son écriture subtile et profonde nous touche par la finesse de son analyse sur l'amour, le mariage et le pardon.
   
    C'est un très beau roman rempli de drames et d'humour. A lire.
    ↓

critique par Marie de La page déchirée




* * *



Une pure réussite
Note :

   "Selon toute vraisemblance, je suis un mari, un père, un citoyen, un enseignant, mais à la lumière je suis un déserteur, un imposteur, un voleur, un tueur. Je possède une certaine apparence en surface, mais je suis sillonné de trous et de galeries en dedans, comme une falaise de calcaire."
   

   Dès la première scène, on est ferrés. Nous sommes dans un coin paumé d'Irlande en 2010. Un homme, Daniel, jauge du regard un intrus potentiel porteur de jumelles et d'un appareil photo. Son épouse sera plus expéditive (et plus efficace): elle tire deux coups en l'air. Exit l'intrus.
   
   Qui est cette recluse entendant bien garder sa tranquillité ? Cette femme, subtilement folle, aux dires de son époux, nous le découvrirons progressivement est Claudette, une ancienne star du cinéma , mystérieusement disparue avec son fils des années auparavant. Elle a refait sa vie avec Daniel et tout va pour le mieux mais, son père étant au plus mal, Daniel doit rentrer aux États-Unis. L'occasion pour lui de renouer avec un passé douloureux qui l'entraînera en grande-Bretagne sur les traces de son premier amour Nicola. Mais l'intransigeante Claudette supportera-t-elle les omissions de Daniel ?
   
   Assez de bleu dans le ciel bénéficie d'une construction virtuose, alternant les points de vue et les époques, pour mieux brosser par petites touches le portrait de ces personnages qui nous deviennent très vite proches et attachants. Une manière supplémentaire d’entretenir la tension, ou plutôt les tensions, qui font que jusqu'à la dernière ligne nous avons le cœur qui bat, nous demandant si le roman va se terminer comme nous l'espérons. Une analyse subtile des sentiments et une écriture élégante font de ce roman une pure réussite !
   
   Et zou sur l'étagère des indispensables !
   ↓

critique par Cathulu




* * *



Les bleus de Maggie
Note :

   Assez de bleu dans le ciel de l'Irlandaise du Nord Maggie O'Farrell se déroule en fait sur trois décennies où l'on peut suivre Daniel, et sa conjointe, Claudette. Leurs routes se sont croisées, un jour, sur les chemins d'Irlande alors que tous deux fuyaient une vie qui les rendait malheureux. Daniel est linguiste de formation et sa vie n'a jamais été très simple avec les femmes. Il y a eu Nicola, son premier amour alors qu'il était encore aux études, mais le destin en décidera autrement. Alors que Daniel est de retour aux États-Unis pour le décès de sa mère, celui-ci plonge dans une dépression et fera la connaissance d'une femme avec qui il se mariera et aura deux enfants, Niall et Phoebe. Divorce douloureux, celle-ci l'empêchera de voir ses enfants. Alors Daniel part en Irlande pour aller chercher les cendres de son grand-père. Mais il n'avait pas prévu de rencontrer Claudette sur une route... Deux enfants viendront, Marithe et Calvin.
   
    Il y a pas mal de personnages dans This must be the place (titre original, Assez de bleu dans le ciel étant en fait le titre de l'un des chapitres, celui concernant Claudette à New York en 1993). Et chaque chapitre resitue l'année et le personnage dont on parle. Ce n'est pas inutile car honnêtement ça parait un peu complexe au départ. C'est qu'il y a du monde. Londres, New York, Los Angeles, Paris, le Suffolk, le Donegal (ce comté est en quelque sorte le nord de l'Irlande du Sud), la Chine, l'Inde. Du monde...et du pays. Et puis assez vite on se familiarise avec tous ces gens qui tentent de vivre, tout simplement, ce qui n'est pas... simple, justement.
   
    La recomposition des familles, les rapports de père à fils, les rudes rappels du passé, tout ce qui nous concerne à peu près tous à notre époque, sont magistralement décryptés par Maggie O'Farrell. Le couple Daniel et Claudette, star de cinéma ayant choisi une disparition qui fait un peu penser à Garbo, est passionnant mais ne phagocyte pas l'histoire. Ari, fils de Claudette et de son metteur en scène, mais aussi Lucas, son frère, et Niall, entre autres, ne sont pas délaissés. Le roman dit choral souffre parfois à mon sens de certaines facilités ou débordements sentimentaux. Ce n'est pas absolument le cas pour Assez de bleu dans le ciel qui s'enrichit d'une belle complexité tout au long du livre. On ne dira jamais assez la richesse littéraire irlandaise. Enfin, moi, si. Cependant Assez de bleu dans le ciel s'affranchit d'une certaine "irlanditude" à laquelle il arrive quelquefois d'être un peu envahissante. C'est un irlandophile qui vous le dit.

critique par Eeguab




* * *