Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les vacances de Julie Wolkenstein

Julie Wolkenstein
  L'excuse
  Colloque sentimental
  Les vacances

Les vacances - Julie Wolkenstein

Pitch prometteur…
Note :

   Sophie, professeur d’université proche de la retraite, accepte de tenir une conférence en Californie sur le premier film d’Eric Rohmer, "Les petites filles modèles", qui a la particularité de n’avoir jamais vu le jour ! Pourtant, un tournage en bonne et due forme a eu lieu en 1952, mais il n’est jamais sorti au cinéma. Paul, quant à lui, est un jeune chercheur qui consacre sa thèse à des films perdus, justement ! L’un et l’autre vont donc avoir besoin de consulter le même dossier "RHM 79.5" qui se trouve au cœur d’une abbaye dans le Calvados, à l’IMEC Institut de la Mémoire des Editions Contemporaines. Ils veulent lire le scénario de ce film inachevé et tenter de comprendre les raisons de cette production avortée.
   
   Le pitch était plus qu’alléchant, avec l’œuvre de la comtesse de Ségur en toile de fond, le milieu du cinéma (Rohmer excusez du peu) et la rencontre d’un improbable duo d’universitaires. Ajoutez à cela que l’idée d’une enquête pour savoir les raisons pour lesquelles un film n’est jamais sorti me semblait plus qu’intéressant. Je me suis donc glissée avec délice dans ce roman, d’autant que j’avais adoré deux des précédents textes de Julie Wolkenstein Colloque sentimental et L’excuse. Pour finir les critiques étaient plutôt élogieuses…
   
   Je reconnais que la première partie du roman m’a conquise. Mais voilà… Après un début prometteur, je suis restée sur ma faim. La rencontre a priori alléchante entre ces deux universitaires m’a semblée peu crédible finalement, souvent un peu alambiquée dans les dialogues qu’ils peuvent nouer ou ce qui peut leur arriver… Sans compter l’intrigue, un peu tirée par les cheveux et finalement pas si prenante que cela.
   
   Une lecture agréable, donc, mais sans plus et dont j’attendais assurément beaucoup mieux !

critique par Éléonore W.




* * *