Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Comment j'ai sauvé la planète de Sophie Caillat

Sophie Caillat
  Comment j'ai sauvé la planète

Comment j'ai sauvé la planète - Sophie Caillat

L'écologie appliquée à la vie quotidienne
Note :

    Comme chacun sait, notre planète est mal partie si on continue ainsi. L'auteur a donc décidé de tester pour nous quelques solutions, entraînant sa famille parfois rétive à ses expériences, heureusement pas toujours de longue durée. Le vélo, le bio, le tri, le naturel, la douche plutôt que le bain, la gourde au lieu de l'eau minérale, la Ressourcerie, la Mooncup, le vegan, la lombricompostage, les couches lavables, le bicarbonate de soude, etc. Avec des flops, mais pas que et je pense qu'elle a gardé quelques changements.
   
    Avec humour, elle décrit donc ses expériences, les discussions avec sa famille, ses rencontres avec les responsables de divers mouvements.
   
    Elle habite Paris (mais heureusement réalise qu'en province ne garder que le vélo, ça peut être un peu raide pour aller travailler). Mon problème c'est qu'on passe d'une idée (excellente) à l'autre et même si c'est bien détaillé on ne sait plus trop quoi décider, tellement le problème est vaste! A moins de revenir sur un chapitre précis selon ses besoins ou envies du moment?
   
   Je retiens quand même ce qui m'avait impressionnée dans "Zéro déchet", à savoir que "ne pas produire de déchets est une bien meilleure idée que les recycler" (dans ma petite ville, à part les bacs et la déchetterie, chacun fait comme il veut dans sa poubelle, de toute façon on paie la même somme!) (et ce n'est pas toujours aisé de comprendre tous ces sigles) et tenter de supprimer l'emballage au maximum.
    "Parfois je me dis que si la collectivité veut me motiver, il y a un moyen assez efficace : l'argent. Ainsi la consigne du verre s'est longtemps avérée très utile pour le collecter."
   Rien que lutter contre les emballages, c'est du boulot, je le ressens quotidiennement!

critique par Keisha




* * *