Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A comme: Où le regard ne porte pas de Georges Abolin

Georges Abolin
  A comme: Où le regard ne porte pas

A comme: Où le regard ne porte pas - Georges Abolin

Deux volumes
Note :

   Olivier Pont, Dessinateur
   
   J’ai beaucoup entendu parler de ce diptyque avec les années mais étrangement, je ne savais pas du tout de quoi ça parlait. J’ai donc été transportée avec plaisir dans le petit village italien de Barellito. Il est habité par des pêcheurs, des hommes du coin, qui y sont nés. Les paysages sont magnifiques, on sent presque la chaleur. L’histoire s’ouvre sur l’arrivée de William et de sa famille, directement de Londres. Ils espèrent une nouvelle vie dans ce village, avec un grand bateau pour pêcher, le soleil et du travail honnête. Malheureusement, les habitants du village pensent autrement. Peur de l’inconnu, esprit de clocher, tout sonne vrai.
   
   William se lie rapidement d’amitié avec Lisa, une fillette solaire, et entre ainsi dans un petit groupe de 4 enfants, tous nés le même jour. Lisa a parfois des visions, elle est persuadée que tous les quatre sont liés par quelque chose de mystérieux. J’ai aimé ces quatre enfants, leurs relations qui évoluent à travers le temps. Ceux-ci sont pris entre les croyances de leurs parents et leur nouvel ami. Ils sont sont tous un peu amoureux de la fillette et forment un club presque mystique. Quatre inséparables. J’ai adoré ce premier tome du diptyque, plus que la suite, où l’on retrouve ces personnages 20 ans plus tard, complètement ailleurs.
   
   Les paysages sont toujours aussi beaux, luxuriants, mais j’ai trouvé le déroulement un peu rapide à mon goût. J’ai bien aimé l’histoire, bien aimé la fin, mais j’aurais aimé une dose de plus de mystère et connaître davantage les personnages. Peut-être que si je les avais mieux cernés, j’aurais été davantage touchée. Ceci dit, j’ai beaucoup aimé la petite touche de nostalgie, mais je me suis tout de même questionnée sur certains développements, les trouvant basés sur peu de chose.
   
   Un diptyque à découvrir qui a touché tous les lecteurs, encore plus que moi, je pense. Même si je garderai un très bon souvenir de lecture.

critique par Karine




* * *