Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Bon voisinage de Ruth Rendell

Ruth Rendell
  Plumes de sang
  L'analphabète
  Simisola
  Tu accoucheras dans la douleur
  Le Jeune homme et la mort
  L'Eté de Trapellune
  Etrange créature
  Danger de mort
  Sage comme une image
  Deux doigts de mensonge
  Et l’eau devint sang
  Bon voisinage

Ruth Barbara Rendell est un auteur britannique de romans policiers née en 1930.
Elle a également publié sous le pseudonyme de Barbara Vine.
Elle est décédée en 2015.

Bon voisinage - Ruth Rendell

Pas pressé
Note :

   Titre original : The Saint-Zita Society, 2012.
   
   Le quotidien des employés de maison de quelques bourgeois aisés de Hexam Place à Londres.
   
   June, demoiselle de compagnie de la Princesse, 78 ans, décide de fonder un genre de syndicat qui se réunit au Dugong pub. Les autres membres le sont devenus pour lui faire plaisir...
   
   Il y a Henry chauffeur de Lord Studley, qui passe son temps à attendre son maître, et le reste à faire des galipettes avec la gent féminine de la haute société.
   
   Il ne s’en plaint pas trop, sauf qu’il a très peur d’être découvert, et que les femmes ne font rien pour éviter de le compromettre… le docteur est très sympathique avec Jimmy parce que comme lui il a des origines roturières ; Beacon est le chauffeur noir des Still (l’homme est banquier) il est outré par les mœurs de sa patronne.
   
   Montserrat est catalane comme son nom l’indique ; elle est entrée au service des Still grâce à son père, et n’a rien à faire mis à part servir le thé, ouvrir une certaine porte à certaines heures et surveiller...
   
   Rab est un acteur apprécié de séries télévisées médicales type "urgences" et le petit neveu de June ; la Princesse le reçoit aussi.
   
   C’est Rabia une jeune pakistanaise, qui s’occupe des enfants Still notamment du petit Thomas qu’elle affectionne particulièrement car elle a perdu des enfants en bas âge.
   
   On doit aussi mentionner Dex le jardinier : il adore les plantes et les fleurs et s’en occupe à la perfection.
   
   Et Thea, une drôle de femme qui sert de domestique à tout le monde, tout en proclamant qu’elle n’est pas une domestique !! Sa culpabilité et son orgueil lui coûtent cher…
   
   Le crime se commet à la moitié du roman, ne soyez pas trop pressés !
   
   Un bon Rendell, des personnages divers et bien campés, une action lente mais agréable à suivre, un humour féroce, crime et assassinats au rendez-vous ; Rendell est toujours bonne lorsqu’elle fait évoluer des employés de maison…

critique par Jehanne




* * *