Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dès 08 ans: Patte-Blanche de Marie-Aude Murail

Marie-Aude Murail
  Ados: Simple
  dès 06 ans: 22!
  Dès 12 ans: Miss Charity
  Charles Dickens
  Ados: Oh Boy!
  Dès 10 ans: Malo de Lange, fils de voleur
  Ados: Papa et maman sont dans un bateau
  Ados: Amour, vampire et loup-garou
  Dès 09 ans: Nonpareil
  Dès 12 ans: Le tueur à la cravate
  Sauveur & Fils
  Dès 08 ans: Patte-Blanche
  Ados: De grandes espérances

Dès 08 ans: Patte-Blanche - Marie-Aude Murail

Les contes abordent les grands sujets
Note :

   Nous sommes mardi. Demain, peut-être que jeunes et encore plus jeunes iront dans leur librairie ou leur bibliothèque chercher leur prochaine lecture. Ce soir, peut-être viendront-ils fouiller ici, dans notre rayon "Littérature jeunesse" à la recherche d’idées. C’est pourquoi nous mettons en ligne le mardi soir une ou deux fiches jeunesse supplémentaires; et une autre pour les ados le samedi.
    Alors pensez à aller faire un tour dans notre Rubrique "Littérature jeunesse", pour tous les âges, vous y trouverez des trésors, bien rangés.

   
   Anaïs Vaugelade : Illustrations
   
   Je cherchais un titre de M.A. Murail pour l’un de mes neveux, adapté à son âge, et je tombe sur ce titre dont un loup est plus ou moins le héros. J’étais bien curieuse de savoir si l’auteure allait, comme tant d’autres, nous dépeindre un "grand méchant loup" et j’ai donc commencé ma lecture, assez sceptique.
   
   Mais le fond comme la forme m’ont séduite. L’histoire commence conne un conte traditionnel, et on peut bien songer à quelques références célèbres chez Grimm ou Perrault entre autres. Mais ici, c’est le chasseur, grand tueur de loups, qui a le mauvais rôle. L’animal lui, est perçu comme une créature magique qui permet au méchant de l’histoire de dévoiler son abominable forfait. Sous l’apparence légère du conte, Marie-Aude Murail nous livre un récit bien sombre, qui traite du rejet d’un enfant, d’une séparation douloureuse (thème intéressant de la gémellité) et enfin de créatures soit disant féroces, se montrant plus généreuses que le seigneur de cette courte histoire.
   
   Autant d’enseignements à tirer pour l’enfant qui s’essaiera à lire seul, et un parfum de nostalgie, sans aucun doute, pour l’adulte qui aura la curiosité d’ouvrir ce livre bien sympathique.

critique par Folfaerie




* * *