Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Point Cardinal de Léonor de Récondo

Léonor de Récondo
  Pietra Viva
  Amours
  Rêves oubliés
  Point Cardinal

Léonor de Récondo est une violoniste et écrivaine française née en 1976.

Point Cardinal - Léonor de Récondo

Changer tout !
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
    Léonor de Récondo sait manier les mots et doser les émotions. Précautionneuse dans l'aveu des sentiments, elle finalise les attentes avec beaucoup de pudeur et de tendresse pour ses personnages.
   
    Dans son dernier roman, "Point Cardinal", elle s'empare d'un sujet tabou ou mal connu, et nous donne sans mièvrerie et assez de distance une histoire humaine.
   
    Naître homme et se penser, se savoir, se sentir femme. Voilà ce que vit Laurent, marié à Solange et père de deux enfants, Claire et Thomas. Un mariage d'amour et de complicité totale, Solange est une copine de lycée.
   
    Mais Laurent souffre et vit dans un mal être total. Il a de plus en plus de mal à quitter l'apparence de Mathilda, déesse blonde au maquillage ravageur, qu'il revêt quelques heures, avant de rentrer chez lui.
   
    La scène inaugurale dans la voiture est d'une maîtrise totale et laisse imaginer l'abîme de solitude dans lequel se trouve Laurent, un homme qui ne se reconnaît pas dans son corps.
   
    Il se sent femme et aime la sienne Solange. Il aime ses courbes, son corps, son odeur. Tout ce qu'il désire être. Les souvenirs remontent et Laurent sait qu'il a toujours été femme.
   
    Arrivé au bout du mensonge de sa vie, au bout des apparences auxquelles il a donné le change, le malaise devient plus présent et c'est en femme qu'il veut continuer son existence. C'est son choix et il l'assume seul, il deviendra Lauren. Sa famille assiste à sa transformation, révélatrice de ce que chaque membre d'entre elle porte de plus intime.
   
    Si le livre de Léonor de Récondo, n'aborde pas en profondeur le sujet, il porte le parti de la tolérance et sur le courage et l'intelligence de vouloir être soi et de l'assumer.
   
    L'auteure évite les clichés grossiers et nous raconte une histoire difficile de famille qui doit se reconstruire autrement. Elle nous décrit le regard qui est porté sur la différence, celui des collègues, des voisins, des autres.
   
    J'ai aimé ce roman, d'abord pour les mots de l'auteur, ensuite pour l'audace d'écrire une histoire sensible avec des personnages que l'on a envie de rencontrer.
    Mais c'est aussi ça les livres , la possibilité de belles rencontres !
   
    Premier coup de cœur de la rentrée.
    ↓

critique par Marie de La page déchirée




* * *



Trans
Note :

   Comme elle l’avoue lors d’une interview, Léonor de Récondo avait peur d’écrire un roman inscrit dans notre époque. Elle nous avait ébloui d’une écriture magnifiquement ciselée avec le magique Pietra viva consacré à la face sombre de Michel Ange et confirmé son talent dans Amours nous plaçant au cœur de la vie d’une anonyme femme de chambre engrossée par son patron dans le tapage des années 1900.
   
   Avec Point cardinal, la romancière opère un complet changement de décor. Nous voici dans une ville moyenne quelque part en France. Une cité où vivent quantité de familles comme celle de François marié à Solange depuis vingt ans et père d’un garçon de seize ans et d’une fille de treize. Une famille sans histoire, unie, qui s’aime.
   
   Mais, derrière les apparences se cache en réalité un profond tourment car Laurent, au fond de lui-même, s’est toujours rêvé en femme. Un rêve qu’il assouvit en cachette chaque dimanche où, sous le prétexte d’un entraînement sportif l’éloignant des siens, il se transforme en femme pour partager des moments d’enchantement dans un bar pour travestis. Mais en donnant un peu de prise à ses fantasmes, Laurent ouvre la porte à un autre possible. Celui de devenir véritablement femme. Un désir fou, irrépressible qui finira par éclater aux yeux de tous, famille et collègues, comme un coup de tonnerre aussi violent qu’inattendu.
   
   Tout l’art de Léonor de Récondo est d’utiliser une langue simple et limpide pour illustrer la façon dont chacun vit et réagit à cette révélation. Plus Laurent devient celle qu’il a décidé de nommer Lauren, transformant son corps à doses d’hormones, s’habillant comme une femme, plus le genre de la langue se transmute. La grammaire et la syntaxe trébuchent passant volontairement du masculin au féminin, combinant parfois les deux dans une même phrase pour mieux exprimer l’irrémédiable transformation qui s’opère dans un bouillonnement plein de confusion et de joie.
   
   Autour de Lauren qui s’assume, la famille vacille. Passant de la révolte à une acceptation résignée, l’épouse use de dérivatifs pour tenir le coup. Pour leur fille, Claire, ce sera une révélation faite d’admiration pour le courage d’un père qui ose aller au bout de ses décisions et les afficher envers et contre tous. Pour Thomas, l’heure de la révolte a sonné, précipitant la fuite d’un domicile parental devenu insupportable.
   
   Seuls ne dévient pas Laurent/Lauren une fois la décision prise de se transformer totalement en femme. Ils sont le point cardinal, stable, d’un univers familial, professionnel et social dont les réactions précipitent chacun dans une nouvelle direction, remettant tout en cause.
   
   Léonor de Récondo signe là une fois encore un beau roman, sobre, intelligent sur un thème qui aurait pu aisément sombrer dans la vulgarité. Rien de tel ici tant la pudeur y est constante. Tout est dit calmement, définitivement avec une force de conviction qui force l’admiration pour ceux qui décident de changer leurs corps à jamais, envers et contre tout.
   
   Un roman récompensé du Prix Etudiants Télérama – France Culture.
    ↓

critique par Cetalir




* * *



Inventer une vie
Note :

   "Je suis dans une impasse. Comment réunir ma peau d'homme avec la femme que je suis à l’intérieur, ses formes, son esprit, ses désirs ?"
   

   Laurent est heureux en couple avec Solange et leurs deux enfants. Pourtant si "Rien ne dépassait dans [leur] histoire", Laurent va tout faire éclater. En effet, il n'en peut plus de ne pas faire coïncider l'homme qu'on voit et la femme qu'il se sent être.
   
    Ce qui est extrêmement intéressant dans le roman de Léonor de Récondo c'est qu'elle choisit de nous montrer les répercussions que cela entraîne non seulement pour son héros, mais au sein de sa famille - et les réactions seront extrêmement différentes pour son fils et pour sa fille- et de ses collègues.
   
   On pourrait reprocher au texte son manque d’aspérités, tout paraît aller de soi ou presque pour Laurent, mais la romancière a choisi de se situer au moment où le héros a atteint un point de non-retour. Reste à parcourir le chemin vers le changement de sexe, parcours hérissé d'obstacles en France.
   
   Léonor de Récondo traite avec sa délicatesse habituelle ce sujet sensible et souligne que si Laurent veut devenir une femme, il m'en reste pas moins un père pour ses enfants et n'a pas perdu ses sentiments pour son épouse. Il leur reste à inventer leur vie...

critique par Cathulu




* * *