Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Seules les bêtes de Colin Niel

Colin Niel
  Seules les bêtes

Seules les bêtes - Colin Niel

Campagne française
Note :

   Je lis assez peu de polars ces temps-ci. Est-ce concluant? J’ai passé un bon moment, certaines choses sont très bien trouvées (mais POURQUOI cette couverture?!?! Je n’aurais jamais vu venir sans elle) et j’ai découvert un monde que je ne connaissais pas du tout, celui des petits agriculteurs français. Mais je n’ai pas été époustouflée non plus. Un très belle lecture, mais pas de surprise!
   
   Nous sommes donc dans la montagne, en France. Alice, la première narratrice (car il y en aura cinq), est assistante sociale et tente d’aider les fermiers et les éleveurs du coin à gérer la paperasse et la détresse psychologique qu’entraînent les difficultés croissantes reliées au métier. Un jour, Evelyne Ducat disparaît. Elle est la femme d’un homme riche récemment revenu dans la région alors qu’il y avait grandi. Qu’est-il arrivé? A-t-elle été emportée par la Tourmente? A-t-elle été tuée? Nous découvrirons ce qui s’est passé à travers les yeux de 5 personnages, cinq narrateurs très subjectifs, très imparfaits… et ça nous emmène à des endroits assez inattendus au départ.
   
   Tout d’abord, chapeau pour la plume. Les cinq voix sont très distinctes, très caractéristiques et le fait que toutes ces narrations soient le fait d’un même auteur a de quoi surprendre. Quelle maîtrise! Tous les personnages sont pleins de failles et avouons que quelques uns ne vont pas très bien dans leur tête. Pourquoi pas un coup de cœur après tous ces éloges? Ben comme d’hab quoi… j’avais deviné ce qui s’était passé à la fin de la troisième partie. Eh oui, ça se peut. Et non, j’ai pas cherché. Mon cerveau est fait comme ça. J’y peux rien!
   
   Ceci dit, ça n’enlève rien à l’intérêt du roman et l’auteur nous balade réellement dans son petit monde.

critique par Karine




* * *