Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les complicités involontaires de Nathalie Bauer

Nathalie Bauer
  Les indomptées
  Les complicités involontaires

Nathalie Bauer est une écrivaine et traductrice française née en 1964 à Paris.

Les complicités involontaires - Nathalie Bauer

Analyses...
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
   Ce roman est le premier titre que tu as ouvert pour la rentrée littéraire… et tu t’es dit (heureuse) qu’elle commençait drôlement bien.
   
    De Nathalie Bauer, tu avais lu Les indomptées, en 2014. Ce qui t’a amenée vers ce roman-là en cette rentrée (où il faut bien faire des choix), est le résumé de l’intrigue. Corinne, psychiatre et quinquagénaire, reçoit Zoé dans son cabinet pour une analyse. Or, il s’avère que les deux femmes sont d’anciennes connaissances de Lycée. La déontologie inhérente à son métier obligerait donc Corinne à réorienter sa vieille amie vers un confrère. Cependant, Zoé affirme d’emblée qu’elle souffre d’amnésie partielle, et la psychiatre constate effectivement très vite qu’elle ne se souvient plus d’elle. N’écoutant que sa curiosité, elle décide de prendre en charge la mélancolie et la détresse manifeste de Zoé. Elle ne se doute pas que cette confrontation avec son passé la changera elle aussi… Zoé écrit beaucoup, raconte l’histoire de sa famille sous forme de mémos que sa psychanalyste reçoit sous divers biais. L’histoire est passionnante, complexe, très marquée par les évènements de la seconde guerre mondiale, et éclaire peu à peu ce que leur descendante porte malgré elle… Pendant ce temps, Corinne se réouvre avec un amant à la sensualité et commence à comprendre l’impasse dans laquelle elle se tenait dans sa vie de couple. Vivre, être libre, en paix, écouter le rythme de son corps, ses envies, voilà peut-être son nouveau credo. Et toi lectrice, tu as beaucoup aimé suivre le fil de cette analyse, aussi bien que les flash back sur l’ancienne complicité des deux amies, et découvrir le récit de la famille de Zoé. Les diverses époques se marient sans difficulté, l’auteure maniant tout cela avec dextérité et fluidité. Et qu’il est passionnant de voir Corinne évoluer, assumer de nouveau son âge, s’ouvrir comme une fleur… Une belle lecture de rentrée !!

critique par Antigone




* * *