Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mme Campan de Martine Reid

Martine Reid
  Mme Campan

Mme Campan - Martine Reid

Fastes et décadence de la cour de France
Note :

   Mémoires sur la vie privée de Marie-Antoinette (extraits), édition établie par Martine Reid.
   Mme Campan fut lectrice à la cour puis femme de chambre de la reine Marie-Antoinette, de l'arrivée de celle-ci à la cour à la révolution française. Instruite, lettrée, fine, elle mit ses souvenirs par écrit bien des années plus tard, alors qu'elle était devenue une éducatrice respectée.
   
   Les extraits de ses mémoires, présentés par Martine Reid dans la petite collection des Folios à deux euro sont un vrai bonheur. On voit revivre la cour dans ses petits détails, dans le quotidien au lieu de ne voir qu'une galerie des glaces et un Trianon, on voit la politique du royaume en train de se faire
   
   Marie-Antoinette revit sous sa plume. La jeune femme déracinée fait d’abord un peu pitié. Puis on frémit avec elle, on ressent chacune des blessures que lui infligent des courtisans prompts aux intrigues et aux insultes, et surtout chacune des blessures de la femme blessée par l’indifférence de son époux.
   
    Le regard acéré de la dame ne fait que peu de cadeaux. Fidèle et loyale à sa reine, elle la défend, sans pour autant passer sur ses petits défauts et ses ridicules, sur ses fautes aussi, même si elle a tendance à les mettre sur le dos de mauvais conseillers. Les dépenses vestimentaires, l’absence d’instruction, la trop grande confiance et les mauvais choix amicaux sont décrits, quand bien même ils ne sont pas jugés. Et elle n’oublie pas au milieu de tout cela une rigueur historique qui lui fait honneur.
   
   C’est passionnant et agréable à lire. Et les extraits présentés donnent envie de se plonger dans l’œuvre complète, ce qui est une bonne indication de sa qualité. D’autant que Martine Reid ne nous mène que jusqu’à la naissance de son premier enfant. Ceux qui ont aimé le Marie-Antoinette de Sophia Coppola y trouveront largement leur compte.

critique par Chiffonnette




* * *