Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les gens de Holt County de Kent Haruf

Kent Haruf
  Nos âmes la nuit
  Le chant des plaines
  Les gens de Holt County

Kent Haruf est un écrivain américain né en 1943 et mort en en 2014.

Les gens de Holt County - Kent Haruf

Pauvre Amérique profonde
Note :

    Pour avoir placé toute son œuvre dans le Colorado cher à son âme et en imaginant cette petite ville de Holt, Kent Haruf rend un hommage vibrant et sincère aux gens simples qui y vivent.
   
    Nous retrouvons dans "Les gens de Holt County", certains personnages qui nous avaient tant fait vibrer dans "Le chant des plaines".
   
    Aux héros qui nous ont émus dans le premier volet, viennent s'ajouter d'autres à qui l'auteur donne la parole avec beaucoup de compassion.
   
    De nouveau les deux vieux frères célibataires, s'occupent de leur ferme et croulent sous le travail, pourtant ils s'ennuient depuis que Victoria est partie étudier en ville, loin d'eux, emmenant sa petite fille avec elle.
   
    Un drame va toucher la vie des deux frères inséparables à nos yeux et Victoria revient à la ferme mais repartira à l'université.
   
    Et puis il y a les autres. Betty et Luther, un couple avec deux petits enfants. Ils vivent dans un mobil home, incapables de se prendre en charge. Ce sont des assistés, ils dépendent des aides sociales, sont suivis par une assistante. Le jour où l'oncle de Betty vient squatter chez eux, ils sont incapables de protéger leurs enfants de sa méchanceté crasse.
   
    Un petit garçon de 11 ans prénommé DJ dont le court passé pèse sur une enfance dure, s'occupe tant bien que mal tout seul de son grand-père, il trouve refuge chez une petite copine qui vit avec sa mère et sa sœur.
   
    Tous les deux essaient de construire un monde plus paisible, oubliant que seuls les adultes décident et qu'ils doivent quitter l'enfance trop vite.
   
    Le lecteur vit avec ces gens au plus profond de leur quotidien, dans leur solitude face à une société qui oublie de les entendre.
   
    Kent Haruf détaille une Amérique rude, âpre comme les paysages du Colorado.
   
    Les personnages sont authentiques dans leur désespoir, dramatiquement violents, des vrais naufragés, mais l'auteur sait chercher au fond d'eux-mêmes l'ultime sursaut d'humanité.
   
    Une écriture sobre et lumineuse, un texte qui respire la vérité, un auteur touchant par la poésie qu'il évoque.

critique par Aifelle




* * *