Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'homme est un dieu en ruine de Kate Atkinson

Kate Atkinson
  La souris bleue
  Dans les replis du temps
  Sous l’aile du bizarre
  Dans les coulisses du musée
  Les choses s’arrangent mais ça ne va pas mieux
  A quand les bonnes nouvelles?
  On a de la chance de vivre aujourd'hui
  Parti tôt, pris mon chien
  Une vie après l'autre
  L'homme est un dieu en ruine
  Transcription

Kate Atkinson est un écrivain britannique née en 1951.

L'homme est un dieu en ruine - Kate Atkinson

La Grande-Bretagne d'après-guerre
Note :

   Teddy a vingt ans lorsqu’il s’enrôle en 1940 comme pilote de bombardier. Vite promu commandant d’Halifax, lui et son équipage vont connaître quatre années d’horreur et d’héroïsme où chaque mission risque d’être la dernière.
   Il va pourtant vivre jusqu’à plus de quatre-vingt-dix ans sans jamais complètement accepter l’idée d’avoir survécu et avec une obsession : ne plus faire de mal à personne. Le formidable pilote va donc épouser celle qui l’attendait, devenir père puis grand-père tout en se frayant un chemin au milieu des périls et des progrès du XXe siècle.
   
   Teddy est le personnage central et le roman tourne autour de sa vie. L'histoire ne se raconte pas chronologiquement, mais glisse d'avant en arrière de l'enfance de Teddy à ses derniers jours dans une maison de retraite sinistre.
   
   Une saga familiale qui raconte l'histoire de la Grande-Bretagne d'après-guerre à travers le microcosme d'une seule famille. Un roman construit comme une commode dont Teddy ouvre les tiroirs au fur et à mesure de ses souvenirs. Ces va- et- vient incessants rendent le récit assez difficile à suivre au début. Mais ce livre est porté par le talent de narratrice de l'auteur et la richesse de ses personnages. Elle nous conte avec délicatesse la perte des amis au combat, la fin de vie de Teddy, les derniers jours de Nancy terrassée par la maladie et les années sacrifiées par la guerre.
   ↓

critique par Y. Montmartin




* * *



Diptyque détachable
Note :

   "Les gens ne s’adoucissaient pas avec l'âge, ils se décomposaient, c'était tout, constatait Viola."
   

   Deuxième volet du diptyque de Kate Atkinson consacré à la Seconde Guerre mondiale, "L'homme est un dieu en ruine" aborde cette fois le destin de Teddy, frère d'Ursula, l'héroïne au centre de "Une vie après l'autre".
   
   Pas de variations cette fois autour des possibles d'une existence mais néanmoins un travail d’orfèvre sur la temporalité puisque l'autrice alterne passé et présent , sans jamais perdre son lecteur en route.
   
   Teddy donc qui a vingt ans, en 1940, s’enrôle dans pilote de bombardier et participera à des raids sur l'Allemagne. Teddy qui vivra très longtemps, connaîtra une belle et tragique histoire d'amour, aura une seule fille et deux petits-enfants, aux destins très variés.
   
   
   J'avoue ne guère être attirée par les récits de guerre mais Kate Atkinson, à son habitude, parvient à nous rendre sensible la bravoure de ces très jeunes gens embarquant dans des avions à la sécurité toute relative, sans pour autant minorer la souffrance des populations civiles victimes de ces bombardements.
   
   L'aspect familial n'est pour autant pas négligé et, par l'intermédiaire de Viola, fille unique de Teddy, baba cool et mère en apparence indigne, elle dépeint avec subtilité les relations compliquées entre parents et enfants au fil du temps. Que Viola devienne une écrivaine à succès n'est certainement pas un hasard, car comme nous l'indique Kate Atkinson, dans sa postface très éclairante, ce roman traite aussi de la fiction.
   
   On retrouve, avec énormément de plaisir, l'humour souvent vachard de l'autrice, sa subtilité et son art de la narration. Un très grand bonheur de lecture !
   
   Et Oui, les deux tomes peuvent se lire indépendamment et même dans le désordre, pourquoi pas !

critique par Cathulu




* * *