Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le carrefour des Ecrasés de Claude  Izner

Claude  Izner
  Le Dragon du Trocadéro
  Le pas du renard
  Le carrefour des Ecrasés
  La Femme au serpent

"Claude Izner est le nom de plume commun utilisé par Liliane Korb (née à Paris le 6 janvier 1940) et sa sœur Laurence Korb (née à Paris le 10 avril 1951, également connue sous le nom de Laurence Lefèvre), romancières françaises, pour signer, depuis 2003, les Enquêtes de Victor Legris, romans policiers historiques situés à Paris la fin du XIXe siècle. Cette série est publiée en collection « Grands détectives » aux éditions 10/18.
Avant d'adopter ce pseudonyme unique, les sœurs Korb ont signé en commun plusieurs œuvres, allant du roman d'aventures pour les enfants au roman de suspense pour les adultes, en passant par la science-fiction."(Wikipédia)

Le carrefour des Ecrasés - Claude  Izner

L'escarpin de Cendrillon ?
Note :

   Novembre 1891. Au carrefour situé entre le Faubourg Poissonnière et la rue Montmartre, surnommé le Carrefour des Ecrasés, gît le cadavre d’une jeune femme dont le visage a été vitriolé. Détail troublant, elle ne porte pas de chaussures.
   
   Peu après Grégoire Mercier, un berger “en chambre”, apporte un escarpin rouge qu’il a découvert sur le lieu de l’accident à Victor Legris, libraire et détective amateur, escarpin dont la semelle est constituée d’un carton portant l’en-tête de la librairie. Victor est intrigué et comme primo il possède un esprit aventureux et curieux, et que secundo son associé Kenji, à la vue de ce soulier, prend un fiacre sans donner d’explications, il ne peut s’empêcher de se lancer dans une nouvelle enquête, avec l’aide de son commis Joseph.
   
   Lequel a entendu l’adresse donnée au cocher, un institut pour jeunes filles huppées. C’est là que réside la filleule de Kenji, la mystérieuse Iris. Elle avait prêté ses chaussures à une condisciple, Elisa, qui devait se rendre théoriquement chez sa mère chanteuse “d’andalouseries”, mais officieusement devait retrouver son galant, un nommé Gaston. Elle ne sait pas où celui-ci demeure, seulement que de son appartement on entend hurler les loups.
   
   Victor et Joseph vont se partager le travail de recherche, une virée qui les emmènera du Jardin des Plantes à un quartier du XIIIème arrondissement, ruelle des Reculettes, où vit Mercier, le fameux berger en chambre, ses chèvres occupant un appartement au cinquième étage d’un immeuble, en passant par le Moulin Rouge jusqu’au Chat noir, côtoyant les artistes de l’époque, poètes, chanteurs, musiciens, peintres.
   
   Une plongée réjouissante dans le Paris de 1891, reconstitué avec minutie et vivacité, relatant par exemple les différentes prestations des artistes se produisant au théâtre de l’Eldorado, boulevard de Strasbourg, les lazzis lancés à leur encontre, la devise du pétomane “seul artiste ne payant pas de droits d’auteur”, la gloire naissante du Moulin Rouge, celle déjà établie du Chat noir, les tâtonnements de Tasha, l’amante de Victor, qui cherche son style pictural, et bien d’autres images dont justement les essais de Victor à la photographie. Une série dont les débuts étaient prometteurs et qui s’affirme comme un vrai petit régal.
   
   
   Les Enquêtes de Victor Legris
   
    Mystère rue des Saints-Pères, 2003.
    La Disparue du Père-Lachaise, 2003
    Le Carrefour des Écrasés, 2003

    Le Secret des Enfants-Rouges, 2004
    Le Léopard des Batignolles, 2005
    Le Talisman de la Villette, 2006
    Rendez-vous Passage d'Enfer, 2008
    La Momie de la Butte-Aux-Cailles, 2009
    Le Petit Homme de l'Opéra, 2010
    Les Souliers bruns du quai Voltaire, 2011
    Minuit, impasse du Cadran, 2012
    Le Dragon du Trocadéro, 2014

critique par Oncle Paul




* * *