Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L'art de la marche de Olivier Bleys

Olivier Bleys
  Le colonel désaccordé
  Concerto pour la main morte
  Le maître de café
  B comme: Chambres Noires Tome 1 Esprit, es-tu là?
  Semper Augustus
  L'art de la marche
  Nous, les vivants

Olivier Bleys est un écrivain français né en 1970.

L'art de la marche - Olivier Bleys

Tour du monde en feuilleton
Note :

    Cela va finir par se savoir, je résiste mal aux récits de marche. Cette fois l'auteur est plus connu pour ses romans et, ma foi, cela augurait au moins d'une bonne écriture.
   
    Olivier Bleys a la quarantaine, un peu tard pour être sans liens difficiles à rompre et un peu tôt pour ne plus en avoir. D'ailleurs un de ses enfants naîtra au cours de ses années de marche. Son idée de départ est d'effectuer un tour du monde à pied -sans user de véhicules terrestres à moteurs- morceau par morceau, ne quittant son domicile que quelques semaines par an.
   
    Parti de Pampelonne (Tarn) (pourquoi Pampelonne, justement, un peu le hasard), il atteint au bout de sept étapes entre 2010 et 2015 le fin fond de la Hongrie. Le seul marcheur à ma connaissance à avoir suivi un morceau du chemin de Saint-Jacques 'à l'envers' (quoique à l'époque les gens revenaient chez eux par ce chemin!) et à préférer la compagnie, même sporadique, d'un autre marcheur (on aura donc trois noms cités) (et j'ai l'impression qu'il recrute toujours, si ça vous dit)
   
    J'ai cru comprendre que ce tour du monde à pied n'a rien d'original, d'autres s'y sont attelés (faut quand même le faire, non?). Au début j'ai souri de l'impréparation manifeste, mais au fur et à mesure l'auteur se découvre marcheur, livre des extraits de ses 'carnets', ses réflexions, ses astuces, ses aventures ou mésaventures. Pas de longueurs, pas de redites, pas de grandes envolées, il marche, c'est comme ça.
   
    Le livre se termine au moment où il se prépare à sortir de l'Europe, conscient que cela risque d'apporter quelques changements à son voyage. Ne serait-ce que l'obligation d'un passeport éventuellement pourvu d'un visa... j'aurais bien aimé la connaître, cette suite, mais Olivier Bleys est en train de l'écrire avec ses pieds? (ie en marchant! Rien à dire sur le style; ma formulation est ambiguë)

critique par Keisha




* * *