Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les Maraudeurs de Tom Cooper

Tom Cooper
  Les Maraudeurs

Les Maraudeurs - Tom Cooper

Embarquez dans les bayous !
Note :

   Titre original : The Marauders
   
   "Je serais vous, j'éviterais de le contrarier, et même de le regarder de travers. Le pauvre vieux a un peu les fils qui se touchent"
   

    Nous sommes à Jeanette, petite ville (imaginaire) bien paumée. La mère de Wes est morte noyée durant le passage de l'ouragan Katrina et la montée des eaux ayant suivi; Wes, 17 ans, est attaché à son coin et rêve de terminer la construction de son propre bateau, car il n'imagine pas d'autre avenir que la pêche, comme son père avant lui. En revanche Grimes, originaire de Jeanette, l'a fuie il y a des années, mais le voilà forcé de revenir, avec la tâche détestable aux yeux de tous consistant à faire signer des demandes d'indemnisation à une société pétrolière. Oui, parce qu'en plus de Katrina, le coin connaît une grosse pollution...
   
   Hanson et Cosgrove, eux, arrivent justement à Jeanette pour aider à nettoyer des oiseaux mazoutés, mais leur idée première est de dénicher la plantation de marijuana first quality qu'il ont goûtée précédemment. Plantation située sur une île au fin fond des bayous, appartenant aux jumeaux Toup, deux jumeaux rudement pas commodes et dangereux si on les titille... Hélas pour lui, rôde autour de cette plantation Lindquist, un chasseur de trésors accro aux antidouleurs.
   
    Bon, ça fait du monde, mais au bout de quelques dizaines de pages, tout est bien en place pour une bonne histoire où l'on ressent bien la chaleur poisseuse, éventuellement la pollution, la crasse, la folie... Embarquez dans les bayous, mais vous êtes prévenus : certains des personnages n'en ressortiront peut-être pas vivants!
   
    Un excellent premier roman (après des nouvelles, comme souvent), où l'on vérifie encore une fois que ces américains savent raconter des histoires passionnantes sans donner de détails inutiles, en dosant savamment humour et suspense, action et description.
    ↓

critique par Keisha




* * *



Born on the bayou
Note :

    Pardon à mes amis de Creedence Clearwater Revival mais je n'ai pas résisté. Pour certains ce sera plutôt Dead on the bayou dans cette aventure à la couverture illustrée d'Al.E.Gator.
   
   La Barataria est le personnage central des Maraudeurs, sorte d'entité amphibie faite de bras morts, de mangroves, de pêcheurs de crevettes et de pétrole voisin. Mais attention, Katrina est passée par là. Ruine, pollution et déchets à toutes les profondeurs. Ajoutez des jumeaux, disons brutaux, un manchot chercheur de doublons datant de la splendeur pirate louisianaise, et quelques autres spécimens de la faune locale au QI inférieur à l’opossum si courant dans les cheniers des bayous. Ces gars là font pas dans la tendresse et le zydeco des cajuns n'a guère adouci leurs mœurs.
   
    Quatre cent pages tambour battant, qui seront expédiées très vite tant les moustiques et les serpents mocassins vous talonneront les mollets et ainsi vous aurez vécu une super aventure au cœur des bayous du delta, sur les traces du boucanier français Jean Lafitte. C'est que la grande histoire s'invite aussi au festin de gombos et mint juleps et les noms français abondent dans ce festival où se côtoient les épices les plus fines et de méphitiques marais qui se referment bien vite sur certains protagonistes. C'est aussi un roman qui n'occulte pas les misères de ce Deep South et son quasi abandon depuis l'ouragan. James Lee Burke, entre autres, a beaucoup raconté le pays dans ses polars. La Nouvelle-Orléans, cette métropole déchue y apparait gangrenée comme jamais, et pas seulement sur le plan bactériologique. L'essentiel des péripéties des Maraudeurs se déroule dans la bourgade de Jeanette, où un bateau, si vieillot soit-il, constitue le meilleur moyen de survie, en même temps qu'un danger permanent vu les créatures visqueuses, venimeuses, ou squameuses qui hantent la Barataria.
   
    Embarquez, moussaillons, sur l'un des rafiots du capitaine Tom Cooper, qui pour son premier roman, et avec quelle énergie, mêle allègrement coups fourrés, trafics divers, chasse au trésor, rêves de fortune et beaucoup d'humour. "Méchamment hilarant", ne ment pas la quatrième de couv. Laisse le bon temps rouler!
    ↓

critique par Eeguab




* * *



Gentils et méchants ensemble
Note :

    Tom Cooper dans son brillant premier roman, nous décrit dans les détails, les portraits de personnages tous plus déglingués les uns que les autres vivant à Jeannette, un coin perdu de Louisiane. Signé 100 % bayou, on est loin du folklore touristique cajun.
   
    5 ans après le ravage du cyclone Katrina, la population meurtrie essaie de se reconstruire et d'adoucir ses plus profondes blessures.
    Au cœur du bayou, dans la baie de Barataria, les survivants ont repris leur travail, la pêche aux crevettes et autres crustacés locaux. Mais le sort s'acharne à nouveau sur eux alors qu'une marée noire, provoquée par un accident sur une plateforme pétrolière dans le golfe du Mexique, envahit et pollue les eaux.
    Les voilà de nouveau acculés au malheur et à la misère, perdus dans un monde qui se délite face aux groupes pétroliers puissants aidés de leur compagnie d'assurance.
   
    L'auteur nous raconte une chronique sociale entre humour et drame humain, entre le thriller et l’inaccessible quête.
    Tous les personnages sont traumatisés à jamais par les derniers évènements, ils représentent aussi une population de pauvres qui triment dur et qui ne peuvent pas s'en sortir.
    Wes Trench est perdu depuis la mort de sa mère dans l'ouragan et en veut à son père, ils essaient pourtant avec beaucoup de maladresse de se retrouver.
    Les jumeaux Toup, complètement psychopathes, dont on redoute les apparitions, Hanson et Cosgrowe, deux personnages qui sont sur tous les mauvais coups, Grims l'agent d'assurances qui vient acheter le silence des "ploucs" et Linquist le flamboyant manchot à la recherche d'un trésor et d'autres tous plus abîmés, corrompus ou illuminés hantent ce coin hostile et désespéré.
    Voilà, les maraudeurs, ils se débattent avec une enfance meurtrie, un passé saccagé et un présent plus que difficile. Gentils et méchants ensemble.
   
    L'auteur nous décrit une atmosphère poisseuse, humide et repoussante. La faune n'est pas sympathique avec les serpents, les alligators, il faut faire attention où on pose les pieds, ça craque, ça pique, ça rampe dans ces marécages dangereux.
   
    Le lecteur est happé par la lecture de ce livre à l'écriture soutenue. Tom Cooper nous intrigue avec les aventures de ses héros aussi embrouillées que le bayou mais qui nous tiennent en haleine tant le style est maîtrisé.
   
    A ne pas rater, le passage avec la présence d'un crocodile pour intimider est très réussi.

critique par Marie de La page déchirée




* * *