Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La tristesse des éléphants de Jodi Picoult

Jodi Picoult
  Le pacte
  La tristesse des éléphants
  Mille petits riens

Jodi Picoult est une romancière américaine née en 1966 à New York.

La tristesse des éléphants - Jodi Picoult

Construction habile
Note :

   Quatrième de couverture (Actes sud):
   
   "Jenna avait trois ans quand a inexplicablement disparu sa mère Alice, scientifique et grande voyageuse, spécialiste des éléphants et de leurs rituels de deuil. Dix années ont passé, la jeune fille refuse de croire qu’elle ait pu être tout simplement abandonnée. Alors elle rouvre le dossier, déchiffre le journal de bord que tenait sa mère, et recrute deux acolytes pour l’aider dans sa quête."
.
   
   Jenna 13 ans, adore sa grand-mère chez qui elle vit, mais ce n'est pas sa mère. Sa mère Alice a mystérieusement disparu il y a 10 ans et depuis Jenna la recherche. Son père depuis ces événements vit enfermé dans un hôpital psychiatrique.
   
   Déçue par les conseils de son manuel "Devenez détective privé" Jenna va faire appel à deux alliés improbables pour l'aider dans sa quête. Sérénity Jones,une voyante, elle a eu son heure de gloire, même sa propre émission de Télévision, mais elle s'est plantée lors de l'enlèvement du fils d'un sénateur, et depuis elle a perdu son don, mais pour Jenna la voyance s'est comme le vélo ça ne s'oublie pas. Virgil Stanhope, un détective privé, tellement alcoolisé qu'il a l'air d'avoir fait une crise cardiaque chaque fois qu'il enfile sa veste. Mais il y a 10 ans, il était policier et il était en charge de l'enquête lors de la disparition de sa mère.
   
   Sérénity va découvrir des indices : le portefeuille d'Alice, puis son collier dont elle ne se séparait jamais, une chemise tachée de sang et même une dent d'enfant ! Quant à Virgil...
   
   Un roman choral dont le cœur est le comportement des éléphants et son parallèle avec celui des hommes. Une enquête dans une atmosphère à la limite du surnaturel mais où l'humour est toujours présent. Le récit est entrecoupé par des extraits du journal d'Alice concernant ses recherches sur le chagrin des éléphants, observations toutes basées sur les études réelles du "sanctuaire des éléphants" d'Hohenwald dans le Tennessee. La construction est habile, comme un puzzle avec la vie des éléphants en fil rouge, on se laisse rapidement porter par cette histoire de disparition couplée à un accident qui ressemble à un meurtre, les rebondissements sont nombreux et la fin surprenante. Le style de l'écriture est bien adapté à chaque personnage dont certains sont hauts en couleur.
    ↓

critique par Y. Montmartin




* * *



Quel beau titre !
Note :

   Alice, scientifique et spécialiste de l’analyse du comportement des éléphants, a mystérieusement disparu, alors que sa fille Jenna n’avait que trois ans. Cette dernière refuse de penser que sa mère l’a abandonnée. Elle décide donc de se pencher sur l’enquête de police qui n’a jamais abouti. Elle est aidée pour cela par deux personnes atypiques : Virgil, le policier alcoolique, chargé du dossier au moment de la disparition et Serenity, une voyante qui se dit en contact avec l’au-delà. La lecture du carnet que tenait sa mère est aussi un outil précieux pour rassembler des fragments de réponse.
   
   Un beau roman sur l’amour filial, le deuil. Sa grande originalité est due à l’analyse qui y est faite du comportement des éléphants, et du parallèle subtil établi entre les sentiments éprouvés par les éléphants et les humains. Tristesse, deuil, chagrin.
   
   Au bout du compte, un roman prenant et original, bien construit, très agréable à lire, grâce une belle écriture fluide. On reste marqué par ces personnages attachants au premier rang desquels ces éléphants tristes.

critique par Éléonore W.




* * *