Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Marlène de Philippe Djian

Philippe Djian
  Maudit Manège
  Ça c'est un baiser
  Vers chez les blancs
  Doggy Bag- Saison 1
  Doggy Bag- Saison 2
  Doggy Bag- Saison 3
  Doggy Bag- Saison 4
  Sainte-Bob
  Frictions
  Impuretés
  Doggy bag- saison 5
  Bleu comme l’enfer
  Impardonnables
  Incidences
  Lorsque Lou
  Marlène

Philippe Djian est un écrivain français né en 1949.

Marlène - Philippe Djian

Les mystères et les fêlures
Note :

    Marlène est le dernier roman de Philippe Djian, écrivain français à la production littéraire brillante et reconnue au cinéma (37°2 le matin et Oh).
   
    C'est une histoire de couple et de famille, d'une amitié virile, dans un lieu non indiqué mais qui ressemble tant à l'Amérique qu'affectionne l'auteur.
   
    Dan et Richard sont amis depuis toujours. Ils sont revenus des dernières guerres, traumatisés par les horreurs vécues. Dan est solitaire et il fait son possible pour reprendre le cours de sa vie. Richard a plus de mal avec la normalité, d'ailleurs il sort de prison.
   
    Sa femme, Nath, se perd un peu dans son couple. Elle prend un amant mais celui-ci devient vite encombrant au retour de Richard à la maison.
   
    Leur fille Mona, est une adolescente en rupture familiale totale, et les parents vont être hélas vite dépassés.
   
    Survient alors dans leur vie et petite ville, Marlène, la sœur de Nath. Abandonnée par son ami, sans travail, un peu éparpillée, elle vient juste souffler un peu. Mais qui est-elle vraiment ?
   
    Tout y est et c'est du Djian ! une histoire presque ordinaire, très drôle parfois, un brin de sexe vulgaire, juste un brin, et des personnages tous un peu secoués et déglingués.
   
    A travers la solitude et les difficultés traversées par ces héros fatigués, Djian analyse cette fameuse "normalité" que la société impose et propose et qui finalement a un goût de vide et d'ennui sans fin.
   
    Une première partie construite finement avec très peu de mots, une écriture brève et ramassée, le lecteur reste très attentif aux non-dits.
   
    Ensuite le récit prend de l'ampleur et devient très visuel.
   
    Un très bon roman, avec des personnages qui possèdent en eux l'envie d'un nouveau départ mais qui se font happer par la vie. Chacun garde ici ses mystères et ses fêlures.

critique par Marie de La page déchirée




* * *