Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar de Antoine Choplin

Antoine Choplin
  L'impasse
  Le héron de Guernica
  Cour Nord
  La nuit tombée
  Radeau
  Une forêt d'arbres creux
  Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar
  Léger fracas du monde
  Partiellement nuageux
  L'incendie

Antoine Choplin est un romancier et poète français né en 1962.

Quelques jours dans la vie de Tomas Kusar - Antoine Choplin

Le taiseux
Note :

    Antoine Choplin, l'écrivain qui contemple et nous fait savourer l'art, la nature et les gens beaux de leurs simplicité et courage.
   
    Dans son dernier ouvrage, il nous raconte l'histoire de Tomas, un jeune homme amoureux des arbres -à tel point qu'il ne se lasse pas de les photographier-, de la nature qui l'entoure et fasciné par les machines.
   
    Tomas est garde-barrière en Tchécoslovaquie. C'est un contemplatif, un taiseux, il regarde la vie à travers son œil de candide.
   
    Lors de la fête annuelle des cheminots, il assiste à une pièce de théâtre, et boit un verre avec les acteurs et l'auteur de la pièce. Un moment magique, unique qui va bouleverser toute sa vie.
   
    L'auteur est Vaclav Havel, pour l'instant il est un écrivain dissident, opposant au régime, farouche défenseur des droits de l'homme, c'est un homme surveillé par la police.
   
    C'est à l'amitié qui va nouer ces deux hommes, indéfectible malgré les arrestations et la prison, que l'auteur rend hommage.
   
    Le monde connaîtra le héros de la révolution de velours, le président de la république. Choplin nous le décrit comme un homme rempli d'humanité. Malgré le récit de la lutte politique, de la traque et de la torture, l'atmosphère de ce court roman est imprégnée d'instants magiques, hors du temps.
   
    Comme le fait si bien l'auteur, il nous montre des forêts enneigées, une cabane perdue, la beauté du monde qui nous est donnée, quand on prend le temps de la voir.
   
    Hommage est rendu aussi, à ces hommes de l'ombre, ces anonymes qui ont porté l'Histoire au plus profond d'eux et de leur engagement.
   
    Un très beau roman, sur des thèmes profonds et riches, que l'auteur soigne particulièrement comme l'amitié, la solidarité et l'art toujours présent.
   
    A lire.

critique par Marie de La page déchirée




* * *