Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

D comme: L'anniversaire de Kim Jong-Il de Aurélien Ducoudray

Aurélien Ducoudray
  D comme: Championzé
  D comme: L'anniversaire de Kim Jong-Il

Aurélien Ducoudray est un scénariste de bande dessinée français né en 1973.

D comme: L'anniversaire de Kim Jong-Il - Aurélien Ducoudray

La vie en Corée du Nord
Note :

   Dessins : Mélanie Allag
   
   Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la vie actuellement en Corée, tout en ayant la flemme de lire un vrai article de fond, va vous être ici révélé de façon bien plus aisée.
   
   Vous n'imaginez pas ce que c'est que d'être un Coréen du Nord ? Eh bien, dans 140 pages de BD, ce ne sera plus le cas. Tout au contraire ! Vous aurez parfaitement compris, et même ressenti tout ce que cela signifiait.
   
   Nous suivons la vie d'un jeune Nord Coréen de huit ans, qui nous entraine dans sa famille. Comme tous les gosses, il fait partie des Jeunesses Patriotiques, admire les héros officiels de la Nation et surveille chez tout le monde (ses parents y compris) le moindre signe de tiédeur dans la conviction patriotique. Il n'est pas rare qu'il assiste à une exécution de "traitre". Son dieu est Kim Jong-Il, il ne place rien au dessus. La vie est misérable, mais il ne s'en rend pas compte, la tête toute emplie des slogans serinés ad nauseam.
   
   Mais un jour l'usine de sa mère ferme alors que celle de son père ne paie plus qu'une part de plus en plus réduite des salaires. Parallèlement, les rations alimentaires distribuées sont de plus en plus réduites. Tout ce qui peut se manger est mangé, tout ce qui peut se braconner est braconné, tout ce qui peut se voler est volé, mais cela ne suffit pas, la famine s'installe, sans que la moindre baisse de l'enthousiasme gouvernemental ne soit autorisée. Au contraire chacun n'en surveille que plus son voisin. Un jour, n'en pouvant plus, la famille décide de tenter la grande aventure si dangereuse du passage clandestin en Corée du Sud et ils descendent alors d'encore un degré dans l’enfer.
   
   Dès le début, les pauvres économies disparaissent entre les mains d'un passeur qui en fait de passage, les livre aux autorités. Et ce sera le camp...
   
   Un graphisme très expressif donne une âme et une personnalité à tous les personnages. Les périodes les plus tristes sont en noir et blanc, le malheur ordinaire, en couleur.
   
   Abordable par les adolescents comme par les plus anciens, ce manga montrera à tous ce qu'est vivre sous une dictature. Il ne commente pas, ne se pose pas en donneur de leçon, il montre, c'est tout et nous comprenons. Tous devraient le lire.

critique par Sibylline




* * *