Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Kama Sutra des demoiselles de Marc Giraud

Marc Giraud
  Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus!
  Le Kama Sutra des demoiselles

Le Kama Sutra des demoiselles - Marc Giraud

Cherchez la petite bêbête
Note :

   Marc Giraud est un zoologue passionné (et, avouons-le, passionnant). Jusque là, rien d’exceptionnel. Mais plutôt que de nous raconter les exploits de la vie naturelle du bout du monde, il se contente de nous ouvrir les yeux sur notre propre quotidien.
   
   Si vous cherchez à savoir quelle est la technique de l’ours pour pêcher le saumon, pourquoi le tigre du Bengale enterre ses excréments, comment la girafe se gratte-t-elle les oreilles, pourquoi les suricates peuvent se passer de boire, quelles sont les mœurs des baleines et si l’anaconda est capable de rester deux ans sans manger, passez votre chemin. Il n’est même pas question ici d’animaux que l’on peut croiser pendant nos vacances : bouquetins, marmottes, flamants roses, mouettes, manchots…
   
   Le principe de ce recueil est de contempler la nature de proximité, y compris en ville. Marc Giraud a le chic pour savoir dénicher le passereau dans le XV° arrondissement ou quantités de bestioles dans les haies (qui, soit dit en passant, se réduisent comme autant de peaux de chagrin).
   
    Contrairement au titre quelque peu racoleur (volonté de l’éditeur de vendre un recueil qui paraitrait quelque peu ennuyeux au premier abord?), il n’est pas question de la vie sexuelle des animaux. Pas que. Pour l’occasion, on se référera au très humoristique petit fascicule signé Béatrice Le Métayer (Crac! Boum! Hue! Paru au Seuil il y a plus de vingt ans - vérifier la disponibilité).
   
   Tout l’intérêt de parcourir cet ouvrage est de s’apercevoir qu’on ne sait plus regarder autour de nous, obnubilés par tous nos écrans qui, comme leur noms l’indiquent si bien, font écran.
   
   Je ne vais pas vous abreuver d’exemples rocambolesques cités dans le livre, mais sachez que tout près de vous, y compris chez vous, vivent des animaux, insectes, oiseaux, mammifères, qui sont de vraies merveilles de technologie (souvent maladroitement copiés par l’humain dans ses machines infernales). Des records du monde tombent en pagaille à chaque instant. De la plus simple banalité peut naitre une attention qui va durer des heures. Je me souviens être resté quasiment scotché à des fourmilières des heures durant après avoir lu Bernard Werber.
   
   Le seul point noir de ce répertoire, c’est que sa lecture est aussi fastidieuse qu’un dictionnaire. Et je vous engage à ne l’employer que d’une façon homéopathique. De surcroit, tout comme il nous est impossible de retenir la moindre blague parmi les centaines entendues dans les réunions de famille obligées, on ne se souviendra de rien si l’on lit ce glossaire d’un seul tenant.

critique par Walter Hartright




* * *