Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Via Appia de Jacques de Saint Victor

Jacques de Saint Victor
  Via Appia

Via Appia - Jacques de Saint Victor

Voyage sur la plus ancienne route d'Italie
Note :

   C'est lors d'un séjour dans les Pouilles, que l'auteur découvre dans une plaine un vestige de la Via Appia Antica, non pas celle empruntée par les touristes mais l'historique Via Appia Antica qui mène jusque Brindisi, l'Adriatique, la porte de l'Orient.
   
   Dix ans après, sa décision est prise, il part pour ce long voyage de Rome à Brindisi. Comme il n'a rien d'autre à faire selon sa femme Michela pourquoi pas ?
   
   Durant un an, il va se faire coacher enfin question de point de vue car il veut faire le voyage pédestrement.
   
   Il fait des recherches car pas de plan de la Via Appia qui n'est pas le chemin de Compostelle. Petit à petit il arrive à faire son tracé, car l'Appia Nuova suit le tracé de l'ancienne route, celle dont tous les chemins mènent à Rome. Pour les Italiens c'est une nationale comme les autres.
   
   Et un beau jour de décembre, c'est le départ de la porte Appia avec confrontation avec les automobiles pour aboutir à un endroit si reposant que devient la Via Appia loin des touristes, une allée bordée de cyprès, des mausolées et de riches villas, ensuite pour notre marcheur l'ennui s'installe car pas un passant en vue, enfin presque ! La via Appia devient un chemin boueux, d'étranges silhouettes se profilent. Ils doit se passer de drôles de trafics durant la nuit. Son premier but c'était d'atteindre San Gandolfo mais basta la marche, non, pas pour lui. Retour en arrière pour repartir quelques mois plus tard au volant de sa Fiat. Michela siégeant au Parlement, ils se retrouveraient à Brindisi.
   
   Le voyage peut commencer et quel voyage ! Il nous emmène sur les traces de la civilisation romaine tout en nous décrivant la réalité italienne et cette partie du sud aussi pauvre que la Grèce. On imagine Pasolini suivre la même route, les déchets toxiques déversés non loin des pâturages des bufflettes dont le lait est transformé en Mozzarella, produit que je n'aime pas et que je n'aimerai plus du tout après lecture de ce livre, de vieux villages, les légions romaines, les Empereurs, le fascisme, la cuisine italienne qui est meilleure que la française selon les Italiens. Un magnifique voyage entre le passé, les légendes et l'Italie qui se débat avec ses démons. Sans oublier l'humour, très important l'humour.
   
   Si après ce voyage sur la Via Appia Antica, nous n'avez pas le désir de prendre le volant d'une Fiat, c'est à n'y rien comprendre.

critique par Winnie




* * *