Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Une sale affaire de Marco Vichi

Marco Vichi
  Le commissaire Bordelli
  Une sale affaire

Une sale affaire - Marco Vichi

Commissaire à l'ancienne
Note :

   Titre original : Una brutta faccenda
   
    En mars 2015 je faisais connaissance du commissaire Bordelli; un policier comme finalement on les aime, pas un super héros, un être humain privilégiant l'amitié fidèle avec des potes au passé chargé et prenant sous son aile Piras, le fils d'un camarade de combat.
   
    On retrouve donc Rosa, l'ex-prostituée masseuse et accueillante, Toto le cuisinier et Botta le cambrioleur.
    "La prison, c'est terminé pour Botta... définitivement terminé.
   - Tu comptes arrêter de crocheter les serrures?
   - Non, commissaire, je veux arrêter de me faire pincer."
   

    Fliquer les prostituées, les faussaires et les petits malandrins, c'est moyennement son truc, et dans ce volume, plus que dans le précédent, il va être servi. Le meurtre d'un petit délinquant parfois indic, s'étant trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, et d'une fillette dans un parc, le mènent à d'épuisantes enquêtes : pas d'indices, pas de suspects, ses nuits traversées de rêves lourds. Une autre fillette est retrouvée morte, il doit stopper la série, mais comment? Ses recherches lui feront retrouver un de ses amis ("Il était plutôt petit, mais son regard valait vingt centimètres de hauteur") et côtoyer une organisation traquant les criminels de guerre nazis (nous sommes en 1964).
   
    Une histoire peut-être plus sombre, même si Bordelli et Piras croiseront de jolies brunes, dans ce polar classique sans détails gore, sans courses poursuite (Bordelli conduit une vieille Coccinelle), où l'on se sent finalement presque comme chez soi.
   
   Présentation de l'éditeur :
   
   "Avril 1964, le printemps ne semble pas vouloir arriver à Florence, dont le ciel gris et humide ne présage rien de bon. A quelques jours d'écart, deux fillettes sont retrouvées assassinées, chacune porte des marques d'étranglement et de morsures. Aucun indice, aucune trace, aucun suspect, le commissaire Bordelli piétine. Et pour ne rien arranger, son ami Casimiro, qui avait fait d'étranges découvertes sur les hauteurs de Fiesole, s'est évanoui dans la nature et le pire est à envisager. Les deux affaires sont-elles liées ? Comme à son habitude, Bordelli est entouré de personnages hauts en couleur : le jeune Piras qui apprend le métier auprès de lui ; Diotivede, le vieux médecin légiste au visage enfantin ; Toto, merveilleux et bavard cuisinier de la trattoria Da Cesare ; Rosa, ancienne prostituée et plus chère amie... Entouré mais toujours solitaire et nostalgique, désabusé mais aimant la vie, là sont bien les paradoxes de ce héros subtil et attachant que le lecteur sera ravi de retrouver ou de découvrir."

critique par Keisha




* * *