Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Pays des marées de Amitav Ghosh

Amitav Ghosh
  Un océan de pavots
  Les Feux du Bengale
  Lignes d’ombre
  Le chromosome de Calcutta
  Compte à rebours
  Le Palais des miroirs
  Le Pays des marées
  Un fleuve de fumée
  Un infidèle en Egypte

AUTEUR DES MOIS DE DECEMBRE 2016 & JANVIER 2017

Amitav Ghosh est un écrivain indien né en 1956 à Calcutta, au Bengale.

Il a passé son enfance au Bangladesh, en Iran, en Inde et au Sri Lanka.

Il a obtenu une maîtrise d'histoire à l'université de Delhi, suivie d'un doctorat en anthropologie à Oxford et il a enseigné à l'université de Delhi et aux Etats-Unis.

Il vit maintenant à New York.

En 1990, il a reçu le prix Médicis étranger pour « Les Feux du Bengale » .

Le Pays des marées - Amitav Ghosh

Les Sundarbans... !!
Note :

   Titre original : The Hungry Tide
   
   Amitav Ghosh est un enfant du Bengale, de Calcutta. Et tous ses écrits (ou vraiment beaucoup alors) concernent cet Etat du Bengale, à l’Est de l’Inde aux marches du Bangla Desh. Là il se tourne plus spécifiquement vers les "Sundarbans". Les Sundarbans qui sont à l’Inde (et au Bangla Desh) ce que les bayous sont à la Louisiane. Une immense mangrove inhospitalière où sévissent encore nombre de bestioles peu coopératives, entre serpents, crocodiles et tigres, c’est en fait le delta du Gange, certainement le delta le plus vaste au monde.
   C’est un monde plat, au ras de l’eau (accessoirement condamné à court terme avec la montée des eaux, fonte des glaciers de l’Himalaya), avec des îles très peu hautes qui sont noyées puis découvertes au fil des marées. Un paysage manifestement très changeant, certainement un monde dangereux.
   C’est ce qui apparait d’ailleurs dans ce superbe roman d’Amitav Ghosh qui installe une ambiance bengali des plus réalistes. Il est chez lui, pas de doute.
   "A moins de le constater soi-même, il est presque impossible de croire qu’ici, entre la mer et les plaines du Bengale, s’interpose un immense archipel. Oui, un archipel qui s’étend sur près de trois cents kilomètres, des rives du Hoogly, dans le Bengale de l’Ouest, jusqu’à elles du Meghna, au Bangladesh.
   Les îles sont la lisière du tissu de l’Inde, la frange déchiquetée de son sari, l’achol qui la suit, à moitié trempé par la mer. Elles se chiffrent par milliers ; certaines sont immenses et d’autres pas plus grandes que des bancs de sable ; certaines ont perduré à travers l’histoire tandis que d’autres ont fait leur apparition il y a à peine un an ou deux... /…
   Quand les marées créent de nouvelles terres, des mangroves surgissent du jour au lendemain, et, si les conditions sont bonnes, elles peuvent se répandre à une telle allure qu’elles recouvriront une nouvelle île en quelques courtes années."
   

   Kanai est un homme d’affaires, natif du Bengale, qui a fait des séjours dans les Sundarbans chez son oncle et sa tante. Quadragénaire arrivé, il revient dans la maison de ceux-ci à la demande de sa tante, Nilima. Son mari est mort il y a peu et il a laissé un paquet pour Kanai, un paquet dont tout indique qu’il s’agirait d’un manuscrit... Kanai a laissé provisoirement Delhi et la vie des affaires pour venir honorer la mémoire de son oncle.
   
   Piya est américaine, d’origine indienne, et c’est une spécialiste des mammifères marins, une cétologue. Elle se rend dans les Sundarbans en espérant pouvoir étudier de rares dauphins d’eau douce.
   
   Fokir est un pêcheur des Sundarbans. Il va sauver Piya de la noyade et des crocos dès la mise en route de celle-ci sous la "protection" de gardes nationaux du genre véreux. Il se trouve que Fokir est du même village que Nilima, la tante de Kanai, si bien que les trois vont se trouver réunis, le temps du roman, dans un espace relativement clos, et vivre des moments saisissants, ou disons des moments qu’Amitav Ghosh a la grâce de rendre saisissants.
   Il sait nous restituer l’atmosphère indienne, bengali en l’occurrence, une atmosphère à nulle autre pareille dans un pays à nul autre pareil.
   
   Venez vous perdre dans la mangrove des Sundarbans. La magie des images d’Amitav Ghosh vous sauvera !

critique par Tistou




* * *