Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les rois maudits - 7- Quand un roi perd la France de Maurice Druon

Maurice Druon
  Les rois maudits
  Les rois maudits - 2- La reine étranglée
  Les rois maudits - 3- Les poisons de la couronne
  Les rois maudits - 4- La loi des mâles
  Les rois maudits - 5- La louve de France
  Les rois maudits - 6- Le lis et le lion
  Les rois maudits - 7- Quand un roi perd la France

Les rois maudits - 7- Quand un roi perd la France - Maurice Druon

C'est fini !!!
Note :

   Et voilà, c’est fini. La saga de l’été, comme dans le bon vieux temps. Tout le monde me disait que ce tome était moins bien et je vais être encore à l’envers du monde… parce que j’ai adoré. Mais je comprends que ça n’ait pas plu parce que c’est franchement différent et que ça aurait pu être un roman stand alone, en fait.
   
   La narration est tout à fait différente, écrite à la première personne par le cardinal Hélie de Périgord. Bien manipulateur, ayant une vision très très biaisée des choses, il raconte, à sa manière, à son secrétaire et à son neveu, les débuts de la guerre de 100 ans. Inutile de préciser que dans son récit, Jean le Bon aurait pu être appelé Jean le Con tellement son règne est catastrophique. Le récit se déroule pendant une mission du cardinal, sur la route qui le mènera de Metz à Périgueux. Ou le contraire, je ne sais plus.
   
   J’ai adhéré parce que j’adore ce genre de narration. J’aime le côté "manigances" et le grand jeu de la vierge sincèrement offensée quand tout ne se passe pas exactement comme il l’aurait voulu. J’ai aussi aimé voir cette partie de l’histoire, qui se passe après les six premiers tomes et mieux comprendre le début de cette guerre, avec les tenants et les aboutissants. Le personnage de Fébus (écrit comme ça) est ma foi bien intéressant.
   
   Bref, j’ai aimé, malgré le changement de ton et de rythme. Mon gros bémol reste la fin, beaucoup trop abrupte à mon goût. J’avoue avoir cherché la suite tellement pour moi, ça s’arrêtait en plein milieu d’un paragraphe. Comme je le lisais en ebook, je suis même allée vérifier les exemplaires papiers de Fabienne!
   
   Un vrai plaisir que de lire la série, surtout après avoir vu plusieurs des lieux desquels il était question dans le roman. IL ne manque que le château Gaillard… va falloir revenir!

critique par Karine




* * *