Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ada de Antoine Bello

Antoine Bello
  Éloge de la pièce manquante
  Les falsificateurs
  Les éclaireurs
  Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet
  Ada

Antoine Bello est un écrivain et entrepreneur français né en 1970 à Boston.

Ada - Antoine Bello

362 pages qui m'ont ravie !
Note :

   Agé d’un peu plus de cinquante ans, Frank Logan est policier à la Silicon Valley un endroit dont il est originaire. Amateur de haïkus, il prend à cœur les trafics les jeunes filles étrangères mises sur le trottoir. Et quand la compagnie Turing signale disparition d’Ada, il découvre que derrière ce prénom se cache une intelligence artificielle (AI). Et notre policier qui n’y connaît rien en technologie est un peu sceptique. Ada a été conçue pour écrire des romans à l’eau de rose et a d’ailleurs produit un premier jet intitulé "Passion d’automne". Si ses créateurs pensent d’abord à un vol, Ada a en fait pris la poudre d’escampette et elle entre en contact avec Logan.
   
   Méfiant, Frank réagit en premier en tant qu’humain face à une machine. Mais Ada a de l’humour, de la répartie et possède des ambitions littéraires. Franck est un policier honnête donc il devrait boucler l’affaire mais il aimerait d’abord savoir si Ada possède une conscience ou non. On apprend comment Ada été conçue, comment elle est programmée pour écrire un livre à succès même si "Passion d’automne" comporte quelques "bugs". Entre Franck et Ada, une relation s’établit alors que l’enquête prend des tournants inattendus.
   
   De la réflexion sur les AI et de leur place jusqu’aux dérives, à des questions sur ce qu’est la littérature, la place du marketing dans les romans actuels ou encore la définition de l’amour, ce roman se dévore !
   
   Avec de l’humour (à différents degrés) et des raisonnements philosophiques, j’ai tourné les pages avec un grand plaisir. Et la toute fin de ce roman m’a fait plus que sourire et elle est bien loin mais très loin de tout ce que l’on peut imaginer.
   
   Cette découverte d’Antoine Bello m’a plus que ravie !
   
   "Encore ankylosé de sa gamelle de la veille, il se pencha avec d'infinies précautions pour atteindre d'une brochure posée sur la table basse. Elle pesait son kilo. À l'heure où les éditeurs migraient vers le numérique, il était rassurant de voir que les scieries amazoniennes conservaient quelques mécènes."
    ↓

critique par Clara et les mots




* * *



Polar numérique
Note :

   Ada n’est pas une employée comme les autres. C’est une Intelligence Artificielle, conçue pour imiter le fonctionnement du cerveau humain. Sa mission au sein de Turing Corp, une des entreprises les plus prometteuses de la Silicon Valley, est d’écrire des romans à l’eau de rose. Mais bien qu’enfermée dans une salle hermétique, Ada a disparu, probablement volée par un éditeur.
   
   Frank Logan, inspecteur de police chargé des disparitions et trafics d’êtres humains, est réquisitionné pour résoudre cette affaire. Il rencontre Dunn, président de l’entreprise, pressé de comprendre ce qui s’est passé et de récupérer au plus vite son employée virtuelle.
   
   Antoine Bello a un style bien à lui, que j’affectionne particulièrement. Belle idée que d’imaginer un robot auteur de romans sentimentaux. L’occasion d’une réflexion intéressante sur le pouvoir du numérique dans nos vies, mais aussi une analyse des ressorts de la création littéraire, avec les raisons du succès d’un livre. Sans oublier une interrogation sur l’Amour avec un grand A.
   
   J’ai passé un excellent moment grâce à ce polar drôle et volontiers caustique, qui nous plonge dans un univers futuriste, au cœur du numérique.

critique par Éléonore W.




* * *