Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le jour des chiens de Alicia Giménez Bartlett

Alicia Giménez Bartlett
  Rites de mort
  Le jour des chiens
  Un vide à la place du cœur

Alicia Giménez Bartlett est une écrivaine espagnole née en 1951.

Le jour des chiens - Alicia Giménez Bartlett

Et la fidélité des chiens....
Note :

   Et voici donc la seconde aventure de notre duo policier atypique. Après leurs précédents exploits ("Rites de mort"), l'inspectrice Petra Delicado est retournée à ses archives et l'inspecteur adjoint Firmin Garzon à sa lente progression vers la retraite, mais survient une nouvelle affaire peu intéressante dont les vedettes du commissariat n'ont pas le temps de se charger et les voilà à nouveau réunis et envoyés en mission.
   
   Cette fois, il s'agit d'un homme de peu, aux activités plus que louches -mais dans le bas de gamme, on est loin du grand banditisme- qui vient d'être admis à l’hôpital après un sérieux passage à tabac. Très sérieux même puisque peu après, l’enquête pour coups et blessures évolue en enquête pour homicide.
   
   Il y a très peu d'indices. Personne n'a rien vu et l'homme semblait sans amis et sans famille. Les quelques "connaissances" que nos inspecteurs finissent peu à peu par lui découvrir, ne savaient presque rien de lui, le connaissaient sous des noms différents et toujours pour des magouilles dont ils sont peu enclins à discuter avec la police... Il apparaît pourtant peu à peu que cela avait généralement à voir avec les chiens... les recherchait-il en cas de perte ? les volait-il ? Pour des laboratoires ? Contre rançon ?
   
   A propos de chien, notre malfrat en avait un, justement, un vilain petit roquet, très gentil mais très laid. Et qui va s'en occuper maintenant que son maître est ad patres ? Eh bien, Petra, évidemment, "pour l’intérêt de l'enquête", le chien ayant été témoin des faits. Et voilà notre enquêtrice solitaire et fière de l'être, nantie d'un chien... avec lequel elle s'accordera d’ailleurs fort bien, ce qui ne sera pas forcément le cas avec ses éphémères compagnons. Les ex-maris cette fois, ont complètement disparu du décor. Petra est devenue une femme libre, et ça se voit.
   
   Garzon, de son côté, découvre ce qu'est la vraie vie, quitte sa pension de famille, apprend à faire la cuisine et tente de rattraper son retard dans le domaine amoureux. Et il met les bouchées doubles.
   
   Un épisode très très plaisant, avec une forte implication dans la vie personnelle des deux enquêteurs sans que cela nuise en rien à l'action, au contraire. Nous aurons le fin mot de l'histoire, bien sûr, mais après bien des rebondissements et des fouilles approfondies dans les méandres de l'esprit humain... et canin.
   
   Je vais bien sûr en lire d'autres, mais avant, voici en deux extraits pourquoi j'aime Petra :
   
   «- Tu dois te demander ce qu'a été ma vie sentimentale jusqu'à présent !
   - Non, répondis-je dans une tentative désespérée d'éviter un dangereux développement rhétorique.
   - C'est délicat de ta part, mais je sais bien que si."
   
   
   «- La vie me rend mes cadeaux, dit-il.
   - La vie ne rend jamais rien.
   - Alors je suis puni pour ma connerie absolue.
   - Il n'y a pas de punition non plus.
   - Qu'y-a-t-il, alors ?
   - Je ne sais pas, pas grand chose, la musique, le soleil, l'amitié...
   - Et la fidélité des chiens.
   - Ça aussi."

   
   PS : Une petite invraisemblance malgré la prise de renseignements canins mise en avant par l'auteur : que le médecin n'arrive pas à faire la différence entre des marques de morsure par berger allemand (mâchoire allongée) ou par american staffordshire (mâchoire large).
   
   
   Série Petra Delicado
   
   Rites de mort - Ritos de muerte (1996)
   Le Jour des chiens - Día de perros
(1997)
   Les Messagers de la nuit - Mensajeros de la oscuridad (1999)
   Meurtres sur papier - Muertos de papel (2000)
   Des serpents au paradis - Serpientes en el paraíso (2002)
   Un bateau plein de riz - Un barco cargado de arroz (2004)
   Un vide à la place du cœur - Nido vacío (2007)
   Le Silence des cloîtres - El silencio de los claustros (2009)
   Personne ne veut savoir - Nadie quiere saber (2013)

critique par Sibylline




* * *