Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La part des chiens de Marcus Malte

Marcus Malte
  Carnage, constellation
  Garden Of Love
  Intérieur Nord
  Toute la nuit devant nous
  Cannisses
  Les harmoniques
  Fannie et Freddie
  Il va venir
  Le garçon
  La part des chiens

Marcus Malte est né en 1967 et vit depuis ce temps à La Seyne-sur-Mer. Il a fait des études de cinéma, a été musicien de rock, de jazz et de variétés. Puis il s’est lancé dans l’écriture, plus particulièrement des romans noirs pour les adultes et pour la jeunesse…
(Source éditeur)

La part des chiens - Marcus Malte

Les lunettes roses du souvenir
Note :

   Ils cheminent, l’un derrière l’autre, à la recherche de Sonia. L’un, Zodiac, est son époux tandis que l’autre, le polak, son frère jumeau. Ils se connaissent depuis leur toute tendre enfance, élevés par monsieur Canard et ses femmes successives, dans la tribu d’un cirque ambulant.
   
   Monsieur Canard avait acheté Sonia, en prime il a hérité du polak, un enfant un peu niais, simplet. Mais c’était tout ou rien. Zodiac est arrivé et il a été pris sous la coupe d’un astrologue. Zodiac est tombé amoureux de Sonia, puis ils se sont mariés, selon la tradition. Mais Sonia ressentait parfois des envies de solitude, s’échappait du giron, pour plusieurs jours, puis revenait sans dévoiler où elle était allée et ce qu’elle avait fait. Mais cette fois Zodiac est persuadé que Sonia a été enlevée, et muni de maigres infos, il s’est lancé sur ses traces, à la recherche d’une étoile filante, mystérieuse, secrète et souvent inaccessible.
   
   Le polak le suit comme son ombre et le duo commet de temps à autre de petits larcins, des détroussements sur des voyageurs solitaires, afin de subsister et rejoindre le port, là où on aurait vu Sonia. Ils font la connaissance du Nabot, propriétaire d’une salle de cinéma qui n’exploite plus depuis des années. Après des années de films en noir et blanc, la belle époque, puis la déchéance pornographique, le cinéma est devenu un sanctuaire de souvenirs, d’images nostalgiques mais également, peut-être, le point de jonction entre Sonia et Zodiac. Peut-être ! A moins que ce soit l’antichambre de l’enfer, enfer que n’a pas su prévoir Zodiac, malgré sa connaissance de l’univers et des écritures.
   
   "La part des chiens" est tout à la fois une quête – quête de la femme, de l’amour, de la mort, de l’espoir et de l’espérance - et un récit onirique, voyage entre rêve et réalité.
   
   Marcus Malte imbrique habilement le présent et le passé, construisant peu à peu une sorte de puzzle de la vie, vie qui ne peut être vécue qu’en symbiose avec les souvenirs. Des souvenirs forgés, transcendés, d’où ne résistent qu’à l’usure du temps que le beau, le bon.
   
   Les œillères se sont plaquées dès le départ sur le cœur et ont tout annihilé du mal, le niant, le réfutant, l’ignorant délibérément ou non.
   
   Petite phrase à méditer : “ Où vont les rêves qu’on ne fait plus ? ”.

critique par Oncle Paul




* * *